Marseille : possible fermeture des bars le soir et limitation des déplacements à l’étude

    0
    16

    Le scénario de reconfinement localisé est-il en train de se dessiner en France ? Cela pourrait bien en prendre le chemin du côté de Marseille, où près d’une centaine de cas positifs sont détectés chaque jour. Ainsi, il y a quelques jours, les Bouches-du-Rhône ont été classées en zone active de circulation du Covid-19, permettant aux préfets de mettre en place un nombre de restrictions supplémentaires, comme la fermeture des bars à 20h ou encore une limitation de déplacement.

    Contacté par La Provence, un proche du Premier ministre Jean Castex a indiqué que la situation était « très tendue » à Marseille : « On va mettre un coup de frein à Marseille. » Toujours selon les informations du journal local, l’Etat envisage un plan d’action identique à celui effectué en Mayenne au mois de juillet, à savoir une campagne de dépistage massif en plus de l’obligation de porter le masque en lieu clos.

    Cependant, cette campagne de dépistage massif se heurte à une difficulté réelle pour les Français à se faire tester. Ainsi, si les possibilités de test sur rendez-vous sont nombreuses, les délais sont systématiquement supérieurs à une semaine. Devant l’IHU de la Timone ce lundi matin, plusieurs centaines de personnes attendaient pour se faire tester. Ces derniers font face à plusieurs heures d’attente et une queue qui s’allonge depuis plusieurs jours.

    En plus de cette campagne de tests et l’obligation de porter le masque en lieu clos, l’exécutif voudrait faire davantage à Marseille. L’interdiction des regroupements de plus de dix personnes, la fermeture des bars après 20 heures et la limitation des déplacements sont ainsi notamment à l’étude.

    Pour les riverains, ces mesures pourraient être utiles pour endiguer l’épidémie. « Tant que c’est pour protéger, je ne dis pas non. Les jeunes ne se rendent pas compte du danger » indique une personne âgée interrogée par TF1. Pour Léa Meassonei, marchande de fruits et légumes dans la cité phocéenne, la solution pourrait consister à fixer « des heures où ils pourraient sortir, pour acheter à manger, aller au travail », plutôt que de mettre en place une interdiction de sortie ou un reconfinement.

    Dans les quartiers festifs de Marseille, cela inquiète les restaurateurs, comme Richard Garenne, gérant du « Bar du marché » : « Il y a plusieurs établissements pour qui, comme pour moi, ce n’est même pas la peine d’ouvrir s’il faut fermer à 20h. Le matin, on ne fait même pas 80-90 euros de cafés. Donc, à la sortie, les crédits que j’ai, les investissements que j’ai faits, l’hypothèque … Comment je fais pour payer tout cela ? » 

    VIDÉO – Patrick Pelloux : « Si le masque est obligatoire tout le temps, on stoppera la remontée de l’épidémie »

    Avec moins de 460.000 personnes testées par semaine, la France est encore loin de ses objectifs

    Bouchons monstres, canicule persistante, manif anti-covid… Les 5 infos du jour qu’il ne fallait pas louper

    4 mois de prison ferme pour avoir refusé de porter un masque dans un bus et menacé sa conductrice

    Votre adresse de messagerie est utilisée uniquement pour vous envoyer nos newsletters personnalisées et autres messages de prospection pour des produits et services analogues du Groupe TF1. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.



    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here