MRC: le président régional de l’Est dévoile enfin les causes de sa démission

    0
    10

    Selon plusieurs sources, David Godri Ndanga jette l’éponge au Mouvement pour la Renaissance du Cameroun(Mrc) et rejoint le Rassemblement démocratique du peuple camerounais(Rdpc) pour un certain nombre de rasions.

    Malgré le boycott des élections législatives et municipales du 9 février 2020 par le Mrc, les membres ont semblé rester sereins. L’on pouvait donc s’attendre à tout sauf la démission des figures de proue du parti de Maurice Kamto tant l’engagement était grand.

    Alors que le parti de la flamme procède le 25 janvier 2020 au lancement officiel de la campagne électorale à Bertoua, chef-lieu de la région de l’Est, David Godri Ndanga réserve une surprise désagréable à ses ex camarades du MRC : « Chers frères et sœurs ! Je suis venu ce jour vous dire que je démissionne du Mrc pour le Rdpc. En ma qualité de président régional, je dis au revoir à ce parti politique de l’opposition », déclare solennellement le président régional MRC de l’Est.

    Les raisons de sa démission

    A entendre le raisonnement de l’homme politique, son divorce d’avec le Mrc tient de son honneur qui aurait été bafoué : « On ne bafoue pas l’honneur des fils de l’Est. Car l’honneur est sacré malgré notre pauvreté », avait-il.

    « Un procès en sorcellerie… »

    David Godri Ndanga a encore en mémoire le scénario de la veille de l’élection présidentielle du 7 octobre 2018 où il n’a pas gardé de bons souvenirs : « La veille de l’élection présidentielle du 7 octobre 2018 à 20h30, j’ai reçu un peu plus de huit millions 400 mille FCFA du trésorier national adjoint du Mrc pour battre campagne dans toute la région. Cette somme a été gérée de manière adéquate en fonction du nombre de bureaux de vote et à raison de 5000 FCFA par scrutateur. Malgré le score que nous avons réalisé, j’ai été surpris d’apprendre qu’il y a eu opacité dans la gestion de cet argent. Une somme en réalité qui ne pouvait même pas permettre de battre campagne dans une commune. Un procès en sorcellerie qui m’a vraiment choqué. Nonobstant les appels à manifestations lancés par le directoire national, vous avez dû constater que l’Est était calme. J’ai dit zéro marche dans cette région et nous n’avons pas marché », relate-t-il.

    De mémoire, le 25 novembre 2019, jour de la fermeture de réception des dossiers de candidatures aux législatives et municipales 2020, le Mrc a décidé de claquer la porte au double scrutin.

    Une décision que certains militants du parti ont cautionnée tandis que d’autres restaient surpris et parfois déçus.


    SOURCE : https://www.w24news.com/mrc-le-president-regional-de-lest-devoile-enfin-les-causes-de-sa-demission/?remotepost=31338

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here