Les opposants à la ligne Lyon-Turin : selon le sociologue Jean Viard, ils s’opposent en réalité à tous les grands projets.

0

Projet Lyon-Turin : un serpent de mer qui divise

Le projet Lyon-Turin, qui consiste en la construction d’un train à grande vitesse serpentant à travers les Alpes entre Lyon et Turin, est un projet qui a vu le jour dans les années 80 et qui est prévu pour le début des années 2030. Aujourd’hui, aucun tracé officiel n’a été défini et une manifestation d’opposants est prévue aujourd’hui, bien qu’elle soit interdite par la préfecture. Les opposants soulignent notamment la question de la gestion de l’eau et l’impact sur cette ressource, ainsi que la destruction de la montagne pour des intérêts économiques. Les défenseurs du projet, quant à eux, affirment que le Lyon-Turin est la réduction du trafic routier.

Un projet qui divise les opinions

Le projet Lyon-Turin est un projet énorme qui doit faire passer 250 trains par jour sur une distance d’environ 160 kilomètres. Il y a un tunnel en France, qui fait un peu plus de 40 kilomètres, et un tunnel en Italie qui fait un peu plus de 10 kilomètres. Les opposants au projet sont contre tous les grands projets et prônent une écologie de décroissance, où il n’y aurait plus de grands projets et où l’on serait essentiellement sur le local. Les défenseurs du projet, quant à eux, estiment que le Lyon-Turin est la réduction du trafic routier et qu’il est donc écologique.

Des manifestations et des tensions

Une manifestation d’opposants est prévue aujourd’hui, bien qu’elle soit interdite par la préfecture. Les opposants soulignent notamment la question de la gestion de l’eau et l’impact sur cette ressource, ainsi que la destruction de la montagne pour des intérêts économiques. Les défenseurs du projet, quant à eux, affirment que le Lyon-Turin est la réduction du trafic routier. Le gouvernement veut dissoudre les « Soulèvements de la terre » extrêmement rapidement, dossiers en cours de constitution.

Mots clés : projet Lyon-Turin, train à grande vitesse, Alpes, manifestation, opposition, écologie, décroissance, trafic routier, gouvernement, « Soulèvements de la terre ».

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: