Port du masque obligatoire partout à Paris et en petite couronne, sauf en terrasse | 94 Citoyens

    0
    16

    Le port du masque est désormais obligatoire dans tous les espaces publics de Paris et petite couronne – Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne, à compter de ce vendredi 28 août à 8 heures. Cela concerne les piétons mais aussi usagers des vélos, trottinettes et autres 2 roues, partout et à toute heure. Les seules exceptions autorisées sont les terrasses des cafés et restaurants.

    Le premier ministre Jean Castex avait annoncé ce jeudi midi lors d’une conférence sur la situation épidémique en France que l’obligation du port du masque allait être généralisée à tout Paris. Les préfectures ont mis cette recommandation en acte dès l’après-midi.

    « A compter du vendredi 28 août, à 08h00, le port du masque sera obligatoire pour tous les piétons circulant dans les espaces publics, les utilisateurs de vélos, deux-roues, trottinettes et autres engins de mobilité personnels, motorisés ou non. Les usagers circulant à l’intérieur des véhicules à moteur (voitures des particuliers, camionnettes ou poids lourds des professionnels) seront dispensés de cette obligation », détaille la préfecture de police de Paris.

    Tous les espaces publics sont concernés, y compris les bois de Boulogne et de Vincennes qui étaient jusqu’à présent épargnés, et ce à toute heure d ela journée, que les rues soient pleines ou vides. A ce stade toutefois, aucun couvre-feu n’a encore été imposé dans les bars et restaurants comme cela est le cas à Marseille. Cette obligation concerne les personnes âgées de plus de 11 ans.

    Les seuls lieux où l’on pourra du reste retirer son masque en plein air sans risquer d’être verbalisé sont les terrasses de cafés et restaurants.

    Les passants qui ne porteront pas de masque risqueront une amende de 135 €. « Les services de l’État, en lien avec la Ville de Paris pour la Capitale, et les collectivités locales dans chaque département, seront mobilisés afin de faire respecter cette obligation », prévient la préfecture.

    En Val-de-Marne, plusieurs milliers de contrôles ont déjà été réalisés pour sensibiliser les gens au port du masque dans les zones où cela était déjà obligatoire. Ce jeudi matin, le préfet était du reste à Saint-Mandé pour assister à une opération de contrôle sur le marché. «Nous avons fait beaucoup de prévention au cours des premiers jours. A présent, la police municipale sanctionne. Ce week-end par exemple sur la place Digeon où s’étaient rassemblés des jeunes sans masques, quelques verbalisations ont été dressés», indique Julien Weil. Sur ce sujet, police municipale et police nationale travaillent ensemble.

    «Je trouve que c’est disproportionné de nous avoir envoyés tous ces policiers alors que pendant ce temps, il y a des actes de délinquance !» s’agace une cliente, non convaincue par les arguments du maire et du préfet.

    «Depuis la prise de notre arrêté, nous avons réalisé en Val-de-Marne près de 3800 contrôles (chiffres consolidés au 26 août inclus) soit 10% des statistiques au plan national ! 280 contrevenants ont été verbalisés. Nous avons également ordonné la fermeture d’un bar qui ne faisait pas respecter le port du masque et deux autres établissements sont en cours d’examen», chiffre le préfet.

    Le port du masque obligatoire en plein air est une aberration épidémiologique et une forfaiture démocratique ! Jusqu’où va t-on descendre au prétexte de lutte contre le coronavirus ?

    Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût :



    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here