Home Actualité internationale Poutine a parlé du livre du Coran qu’il a terminé – BBC News Somali
Actualité internationale

Poutine a parlé du livre du Coran qu’il a terminé – BBC News Somali

Putin oo si adag uga hadlay kitaabka quraanka ee la gubay

Un réfugié irakien en Suède publie une version du Coran

Salwan Momika, un réfugié irakien résidant en Suède, a récemment publié une version du Coran à Stockholm. Cette initiative a suscité des réactions controversées, entraînant des affrontements entre la police suédoise et des manifestants. Salwan Momika, âgé de 37 ans, est un migrant en Suède qui se décrit comme non religieux. Le président russe, Vladimir Poutine, a commenté les événements en Suède, qualifiant la publication du Coran de « crime contre la Constitution ». Les politiciens suédois ont également exprimé leur opinion sur la publication du Coran, certains la considérant comme une violation de la loi, tandis que d’autres la soutiennent au nom de la liberté d’expression.

La réaction internationale à la publication du Coran en Suède

La publication du Coran en Suède a suscité une réaction internationale, en particulier de la part de la Russie, de la Turquie et du monde musulman. Le président russe, Vladimir Poutine, a déclaré que le Coran était sacré pour les musulmans et que chaque pays devrait le respecter. La Turquie a également exprimé son soutien à la publication du Coran, soulignant l’importance de la liberté d’expression. En Suède, le Premier ministre Ulf Kristersson a déclaré que la publication du Coran n’était pas illégale mais controversée. Cette affaire a attiré l’attention de nombreux médias internationaux, qui ont souligné les différentes opinions sur la question.

Les implications politiques et diplomatiques de la publication du Coran en Suède

La publication du Coran en Suède a des implications politiques et diplomatiques importantes. La visite du ministre des Affaires étrangères turc en Suède a été annulée après cette affaire. La Turquie a critiqué la Suède pour son manque de respect envers l’islam et a demandé des excuses officielles. De plus, la Suède a été critiquée par certains pays occidentaux pour sa position sur l’adhésion à l’OTAN. Le système politique des pays occidentaux est remis en question, car il semble que la liberté d’expression puisse être limitée lorsqu’il s’agit de sujets sensibles comme la religion. Rasmus Paludan, un homme politique danois, a également publié le Coran en Suède, provoquant des tensions supplémentaires. Cette affaire soulève des questions sur la liberté d’expression et la tolérance religieuse dans les sociétés occidentales.

Mots clés: Suède, Coran, publication, réfugié, controverses, liberté d’expression, politique, diplomatie, Russie, Turquie, Islam.

A LIRE AUSSI ...

La crise Israël-Iran : un échec de communication aux conséquences mondiales.

L’attaque israélienne contre l’Iran n’a pas été la réponse féroce que craignaient...

Devant l’ONU, l’Algérie exhorte à la désescalade entre Israël et l’Iran

Le Président algérien, Abdelmadjid Tebboune Vivement préoccupée par les tensions croissantes au...

Le président iranien déclare la détermination de l’Iran face aux menaces américaines.

Le président iranien affirme la détermination de l’Iran face aux menaces américaines...

L’Iran met en garde contre la détérioration de la sécurité régionale en cas de guerre.

L’Iran prévient que la guerre pourrait aggraver la situation sécuritaire de la...

[quads id=1]