Qui est Rhissa Ag Boula, l’ancien chef rebelle qui s’oppose à la junte au Niger ?

0

L’ancien chef rebelle touareg Rhissa Ag Boula crée un Conseil de la résistance pour la République

L’ancien chef rebelle touareg et ministre nigérien Rhissa Ag Boula a annoncé la création d’un Conseil de la résistance pour la République (CRR) dans le but de rétablir l’ordre constitutionnel au Niger et de libérer le président Bazoum. Cette annonce intervient deux semaines après le coup d’État militaire à Niamey. Rhissa Ag Boula dénonce les pratiques de manipulation de masse et la tentation de faire appel à des mercenaires et criminels de guerre. Avec le CRR, il souhaite rétablir l’ordre et la légalité constitutionnelle.

Le parcours de Rhissa Ag Boula, de guide touristique à homme politique influent

Né en 1957 à Tchirozérine, Rhissa Ag Boula a d’abord été guide touristique avant de fonder la première agence touristique de la région d’Agadez en 1983. Dans les années 1990, il rejoint la lutte armée contre le pouvoir central nigérien, accusé de violences et de discriminations envers les Touareg. Après des accords de paix en 1995 et 1997, il entre au gouvernement en tant que ministre du Tourisme et de l’Artisanat. Malgré des ennuis judiciaires à partir de 2004, il revient à la politique en étant élu conseiller régional d’Agadez en 2011 et nommé conseiller sur les questions sécuritaires du président de la République.

Une situation complexe et volatile au Niger

L’implication de Rhissa Ag Boula vient compliquer une situation déjà très volatile depuis le coup d’État militaire. Les groupes armés jihadistes et indépendantistes présents au Mali pourraient également peser dans l’équation. Rhissa Ag Boula affirme ne pas vouloir reprendre les armes pour le moment, mais le rôle que le CRR pourrait jouer dans les prochaines semaines reste ambigu. Le mouvement annonce qu’il se donnera tous les moyens nécessaires pour rétablir le président Bazoum dans ses fonctions et soutenir une éventuelle intervention militaire au Niger.

Mots clés: Rhissa Ag Boula, Conseil de la résistance pour la République, Niger, coup d’État, Touareg, ordre constitutionnel, président Bazoum, manipulation de masse, mercenaires, criminels de guerre, accords de paix, gouvernement, situation volatile, groupes armés jihadistes, indépendantistes, équation, intervention militaire.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: