Réappartition de Biya: Voici comment Mota et Tiriane Noah humilient proprement les Biyaistes

    0
    31

    Les N°s 2 et 3 du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, ne sont pas restés indifférents au retour sur scène du chef de l’Etat camerounais donné pour mort il y a un temps par une campagne qui pourrait avoir été initié par son propre camp pour des raisons diverses et particulièrement tordues. Ils l’ont fait savoir jeudi à travers des réactions publiées sur les réseaux sociaux, et dont le dénominateur commun était un avertissement de Maurice Kamto, prévenant les Camerounais de ne pas tomber dans le piège à cons d’une soi-disant mort du président Paul Biya dont l’annonce pouvait avoir une visée complètement machiavélique : donner de Biya au moment de sa réapparition l’image d’un indomptable, d’un homme qui a vaincu à la fois le coronavirus et ceux qui s’intéressent à ses funérailles.

    En remettant à leur place ceux qui faisaient mine d’être surpris par la réapparition furtive du président et d’en être heureux, les deux cadres du MRC ont, à leur manière, réservé l’accueil qu’il méritait au président camerounais revenu d’une… brève-longue absence de 35 jours pendant lesquels les Camerounais, pris en tenailles par la pandémie du Nouveau Coronavirus et leur habituelle misère existentielle, ont demandé tout le temps après un véritable chef pour impulser les stratégies de guerre sur les différents fronts, entendu que le Coronavirus ne menace pas seulement les vies humaines, mais également de faire rentrer les économies, même les plus fortes, dans une grave récession.

    Il n’est pas inutile de relever que selon une certaine opinion, c’est à force d’alerter le monde au sujet de la disparition du président Biya, que l’homme politique camerounais Maurice Kamto qui a saisi mercredi l’Assemblée Nationale « par des moyens laissant trace écrite » à l’effet de constater la vacance au sommet de l’Etat, a fini par faire peur aux kidnappeurs qui tenaient en otage le chef de l’Etat camerounais depuis le 11 mars. Autrement dit, c’est Coincées aux entournures par la tournure prise par la résistance au holdup électoral avec cette saisine par Maurice Kamto de l’Assemblée Nationale, que les forces rétrogrades qui entendaient emprunter des raccourcis antidémocratiques pour remplacer le président camerounais dont elles auraient fait –ou croiraient avoir fait- leur marionnette, ont été obligées de lâcher du lest.

    Le président de l’Etat souverain du Cameroun et l’Ambassadeur de France. Trouvez l’erreur !

    Vrai ou faux ? Difficile à dire. Toujours est-il que la réapparition du premier Camerounais aux côtés de l’Ambassadeur de France au Cameroun qu’il a -dit-on- « reçu en audience » -même si les images que nous avons donnaient l’impression que c’est le second qui recevait le premier-, signe la fin de l’inquiétude qui tétanisait les Camerounais au sujet du leadership de leur pays, et surtout la fin de ce que certains appellent « le kidnapping du président », phase initiale d’un coup d’Etat en douceur dont le but ultime était la succession arrangée (de gré à gré) à la tête de l’Etat.

    Bien sûr le lien de causalité avéré ou probable entre la réapparition présidentielle et l’activisme de son adversaire Maurice Kamto n’a pas échappé à ceux qui ont de la jugeote.

    Tout le contraire des “sardinards” jamais à une incohérence près, qui ont trouvé là la raison suffisante d’une jubilation difficilement explicable : « N’est-ce pas vous avez dit que Paul Biya est mort ? Le voilà plus vivant que jamais, et c’est vous qui allez mourir » ou encore : « Kamto souhaitait la mort de Paul Biya pour prendre lâchement le pouvoir, qu’il sache qu’il ne sera jamais président dans ce pays, mieux on gâte tout. Il voulait constater la vacance du pouvoir pour mettre son frère Bamiléké Niat à la présidence, il a tapé à côté. Biya est là, bien vivant pour des années et des années… » . Amen !

    Loin des préoccupations grégaires et autres jubilations déplacées, le 1er Vice-président du MRC Mamadou Mota toujours détenu, et la 2ème Vice-présidente du même parti, Tiriane Balbine Nadège Noah ont remis la balle au centre dès le « retour » du chef de l’Etat pour expliquer au président “ressuscité” et à la cohorte de ses louangeurs, ce qu’un peuple attend d’un président de la République en temps de péril : montrer la direction, soulager, donner l’exemple, par exemple en mettant son masque au lieu servir d’anti-modèle en ne portant pas le sien, simplement pour prouver qu’on est en bonne santé, qu’on est King-Kong et “incoronavirable”, alors que cela peut aussi signifier que l’on va ou que l’on veut contaminer au Coronavirus à grande échelle. Exactement comme un certain président d’une certaine Assemblée Nationale qui refusa il y a peu de se soumettre à la mesure de confinement des personnes arrivant de l’étranger, et dont on dit qu’il a contaminé massivement depuis lors, aussi bien les membres de sa famille que ses amis et collaborateurs.

    Mamadou Mota

    Tiriane Noah

    Pour que les deux membres du Directoire du MRC en soient à ne pas être impressionnés par ce qui excite tant les amis du régime, il faut qu’ils aient flairé l’entourloupe longtemps auparavant.

    La sagacité démontrée par monsieur Mota et madame Noah qui dénote la capacité des grands leaders à anticiper, le « Président élu… du MRC » (dixit Fame Ndongo) en avait lui-même fait montre quand, dans son message du 3 avril dernier, il écrivait :

    « Je ne puis écarter que M. Biya tente par une manœuvre politicienne dont il est coutumier de laisser répandre la rumeur de sa propre mort pour essayer de tester les réactions des Camerounais afin de revenir afficher sa forme physique et narguer ses compatriotes. ».

    Sacré Kamto ! A cette allure, il pourrait être considéré par certains comme un PROPHETE. Une tentation bien trop grande, par ces temps ou les poches de résistance de la Pharaonie régnante en Crevettonie-Sardinavie ne ménagent aucune provocation pour faire comprendre à tout un peuple interdit et agressé de toutes parts combien elles ont l’intention de lui faire boire le calice de leur je-m’en-foutisme jusqu’à la lie.


    SOURCE: https://bit.ly/2VFi7Qj

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here