Reconfinement : déplacements, écoles, télétravail… Voici enfin ce qu’il faut retenir de l’allocution de Macron

0
31

Le gouvernement avait annoncé des mesures « fortes » et « difficiles » face à la deuxième vague de Covid-19 qui submerge la France. Charge à Emmanuel Macron de les détailler solennellement. Le chef de l’Etat a donc pris la parole ce mercredi soir depuis l’Elysée afin d’annoncer un nouvel arsenal très ferme.

Le pays sera de nouveau confiné à partir de minuit dans la nuit de jeudi à vendredi et pour une durée minimale d’un mois, jusqu’au 1 er décembre. Il y aura cependant davantage de motifs possibles de sortie qu’au printemps dernier. Les écoles, notamment, resteront ouvertes.

Voici ce qu’il faut retenir de cette allocution présidentielle d’une durée de 22 minutes et du tour de vis annoncé par le chef de l’Etat.

Deuxième vague « sans doute plus dure et plus meurtrière »

Les mots pour décrire la situation sanitaire en France sont connus et répétés ces derniers jours : « grave », « inquiétante », etc. Depuis le début du mois d’octobre, le nombre quotidien de nouveaux cas de Covid-19 explose. À l’hôpital, les services et notamment ceux de réanimation voient affluer de plus en plus de patients. Et la courbe des décès quotidiens repart aussi fortement à la hausse

« Le virus circule en France à une vitesse que même les prévisions les plus pessimistes n’avaient pas anticipée. […] La deuxième vague sera sans doute plus dure et plus meurtrière que la première », a alerté le chef de l’Etat. « Rien n’est plus important que la vie humaine », a poursuivi Emmanuel Macron, refusant de miser sur la stratégie de l’immunité collective. La capacité de lits en réanimation sera très prochainement augmentée à 10 000 pour des patients Covid, contre environ 6000 aujourd’hui.

Reconfinement jusqu’au 1er décembre

Le premier avait été annoncé dans un premier temps pour deux semaines, le second durera au moins un mois. Un nouveau confinement s’appliquera en France à partir de minuit dans la nuit de jeudi à vendredi et jusqu’au 1er décembre. Seuls les territoires et départements d’outre-mer, où l’épidémie est actuellement beaucoup moins forte, pourraient bénéficier d’ « adaptations ». « Confiner les seules personnes âgées est inefficace parce que le virus circulerait de façon trop vaste dans le reste de la population », a aussi justifié le chef de l’Etat.

Les mesures sont cette fois un peu plus souples qu’entre le 17 mars et le 11 mai dernier. Les écoles, les collèges, les lycées et les guichets des services publics pourront rester ouverts, par exemple. On pourra toujours aller travailler si l’activité de son entreprise est maintenue et aller rendre visite à des proches en Ehpad, en plus des motifs déjà valables au printemps (rendez-vous médical, courses alimentaires, prendre l’air à proximité et pendant une durée limitée, etc). En revanche, les réunions privées ne constituent pas un motif de sortie.


SOURCE: https://www.w24news.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

[comment-form]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]