Reconstruction du NOSO: Voici pourquoi le régime Biya négocie secrètement avec les sécessionnistes

    0
    18

    L’ancien ministre et homme politique camerounais aujourd’hui décédé Augustin Fréderic Kodock déclarait au début des années 1990 que lorsqu’on se noie, on est prêt à s’accrocher même à un serpent. Le pouvoir de Yaoundé, voyant qu’il se noie dans le bourbier anglophone, est obligé de négocier avec ce qu’il appelle lui-même les « terroristes sécessionnistes ». Ceci, après avoir longtemps soutenu qu’on ne négocie pas avec les terroristes.

    En effet, le 10 mai dernier, dans un live show sur sa page Facebook, l’ancien journaliste de la Cameroon radio and television (CRTV) et activiste ambazonien basé aux Etats-Unis, John Mbah Akuroh, a révélé que le Premier Ministre Dion Ngute a entamé des négociations secrètes le week-end dernier avec certains chefs de groupes armés indépendantistes et des leaders séparatistes de la diaspora.

    Selon l’activiste, l’accès du Premier Ministre aux chefs de groupes armés a été rendu possible grâce à l’ex-général séparatiste Nambere Nanje et l’ancien activiste ambazonien Success Nkongho. Aux séparatistes armés tout comme aux leaders politiques, Dion Ngute a proposé d’abandonner la lutte armée pour la restauration du Southern Cameroons indépendant, a indiqué John Mbah Akuroh. L’on a également appris au cours de ce direct Facebook que certains leaders séparatistes contactés par le chef du gouvernement camerounais ont proposé un poste ministériel en échange de leur reddition.

    D’après le confrère Mbah Akuroh, Sisiku Ayuk Tabe fait partie des leaders séparatistes contactés par Yaoundé. Le régime Biya lui aurait proposé sa libération de prison s’il accepte de négocier. Ce qu’Ayuk Tabe a accepté mais à condition, aurait-il dit, qu’il soit le dernier à sortir après la libération de tous les prisonniers politiques de la lutte anglophone, a-t-on appris du direct Facebook du journaliste.

    L’optimisme du gouvernement camerounais quant au plan de reconstruction des régions anglophones tient-il de l’adhésion de certains leaders et combattants séparatistes à ce deal secret ? Seul l’avenir proche nous le dira. Jusqu’ici l’on ignore quels autres leaders ou chef de groupes armés séparatistes ont été contacté par le Premier Ministre, Dion Ngute. L’on ignore également si ces derniers ont accepté l’offre du gouvernement ou pas.

    Quoiqu’il en soit, la reconstruction des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, envisagée par le pouvoir de Yaoundé pour tuer la lutte anglophone, est sérieusement menacée car le peuple du Southern Cameroons a répondu favorablement à l’appel à la levée des fonds lancé par le gouvernement intérimaire de l’Ambazonie, en vue de suréquiper les Ambazonia Restorations Forces (forces indépendantistes anglophones) en armes sophistiquées et en munitions.

    source: https://www.cameroonweb.com/CameroonHomePage/features/Reconstruction-du-NOSO-le-r-gime-Biya-n-gocie-secr-tement-avec-les-s-cessionnistes-512083

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here