Reveil de Paul George et large victoire : les Clippers reprennent la main face aux Dallas Mavericks

    0
    15

    Les grands joueurs savent réagir après une ou plusieurs contre-performances. Pour Paul George, il était temps de rappeler qu’il pouvait intégrer cette caste. Même en playoffs. Très décevant et terriblement maladroit depuis le début de la compétition, l’ailier All-Star a haussé son niveau de jeu au moment où il était le plus attendu. Pile pour le Game 5 d’une série équilibrée, rencontre souvent citée comme le tournant de la série quand les deux équipes sont à égalité. Avec 35 points au compteur, PG a mené les Clippers à une très large victoire contre les Mavericks (154-111).

    Kawhi Leonard a ajouté 32 points, 7 rebonds et 4 passes tandis que Montrezl Harrell finissait à 19 points en sortie de banc. C’était beaucoup trop pour une formation de Dallas privée de Kristaps Porzingis (genou). Même Luka Doncic n’a pas pu faire de miracle. Héroïque lors du match précédent, le Slovène a été limité à 22 points et 6 sur 17 aux tirs. Tim Hardaway Jr. l’a épaulé avec 19 points.

    Les Clippers ont dominé la partie de bout en bout en se montrant très adroits : 61% de réussite avant la pause pour prendre 24 points d’avance. Le sort de la rencontre était quasiment plié. Encore plus après l’expulsion de Rick Carlisle, le coach des Mavericks, dans le troisième quart temps. Los Angeles s’offre donc deux « balles de série » et devra maintenant prouver sa capacité à finir le travail lors du Game 6.

    Pas encore cuits. Les Nuggets, en bien mauvaise posture avant le match de cette nuit, se sont offerts du sursis en l’emportant 117 à 107 contre le Jazz. Jamal Murray a été le grand bonhomme de la partie. Déjà auteur de 50 points (en vain) lors de la rencontre précédente, le meneur a continué sur sa lancée en marquant 42 points cette nuit, dont 33 dans les deux derniers quarts ! Il a tout simplement refusé de se faire éliminer par Donovan Mitchell (30 pts), Rudy Gobert (11 pts, 12 rbds) et compagnie.

    Parce que Denver courait après le score à la pause. Neuf points de retard. Alors Murray a intensifié son activité offensive. Nikola Jokic, 21 points dans le premier quart temps (32 au total), a laissé le relais à son meneur. Ce dernier a multiplié les paniers. Notamment à 101 partout. Neuf points de suite de Murray et Denver prenait donc neuf unités d’avance. Quelques instants plus tard, il délivrait sa huitième passe décisive pour un tir primé de Nikola Jokic. Match plié. Les Nuggets reviennent à 2-3 dans la série. La prochaine rencontre sera une nouvelle fois cruciale. De toute façon, ils n’ont pas le choix : c’est « win or go home ».



    SOURCE: https://www.w24news.com

    QU’EN PENSEZ-VOUS?

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    [gs-fb-comments]

    [comment-form]

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]