Secret de palais : Paul Biya atteint aux poumons voici les details

    0
    50

    De sources bien informées et proches de la sécurité présidentielle, le chef de l’État camerounais est en confinement dans son village natal à Mvomeka’a, au sud du Cameroun : “ce sont les services secrets israéliens au rang desquels Mayer Hères (par ailleurs patron du Bataillon d’intervention rapide, unité d’élite de l’armée camerounaise, ndlr) qui lui ont conseillé ce confinement loin du palais d’Etoudi et se trouvent actuellement autour de lui à Mvomka’a”.

    Nos informateurs nous ont confié que la Division de la Sécurité Présidentielle a ordonné la restriction des entrées et sorties dans le département du Dja-et-Lobo, particulièrement à Mvomeka’a, afin d’éviter toute propagation du COVID-19 dans la zone.

    Selon nos sources, Paul Biya souffre depuis son enfance d’une infection pulmonaire bénigne. Sa sécurité rapprochée a donc jugé utile de le confiner loin du palais d’Etoudi, le COVID-19 ayant pour cible l’appareil respiratoire.

    D’après nos informateurs, les audiences au palais présidentiel d’Etoudi à Yaoundé ont été suspendues et il est fort possible que non seulement la célébration de la fête nationale du 20 mai soit annulée, mais aussi que Paul Biya soit absent au Sommet France-Afrique prévu dans quelques mois à Bordeaux en France.

    Franck Biya : le profil du prochain président du Cameroun

    La rumeur devient persistante. Le Cameroun serait depuis plusieurs jours sans président de la République et des spéculations vont bon train sur l’identité de l’homme qui remplacerait Paul Biya. Selon plusieurs sources crédibles, Franck Biya , le fils aîné de l’actuel chef de l’Etat du Cameroun se prépare à remplacer son père.

    Personne ne sait réellement si Paul Biya est vivant ou mort. Même s’il prend des décrets et d’autres importantes décisions, plusieurs sources à la présidence confirment son évacuation sanitaire en Suisse. La rumeur de la disparition de Paul Biya remet au gout du jour le débat de la succession de l’homme qui a dirigé le Cameroun depuis 1982.

    Franck Biya un homme nouveau
    Franck Biya est homme discret. Le fils du président de la République fuit les médias. Il n’a jamais exprimé sa passion pour la politique. En effet contrairement à la pratique en Afrique centrale, Franck Biya ne s’est pas inscrit à l’école de la politique comme les autres fils de président comme au Gabon, en Guinée équatoriale ou encore au Congo. Il n’occupe aucun poste ni dans le bureau du RDPC, ni dans le gouvernement de son père encore moins au parlement.
    Pour des observateurs avisés de la scène politique camerounais, le fils du président de la République ne serait pas intéressé par le pouvoir.
    « Si Franck Biya était intéressé par le pouvoir suprême, il ne serait pas en train de vivre très loin du pouvoir. Il serait à l’école du pouvoir, comme les autres fils de chefs d’Etat, qui occupent des postes clés », avait confié le journaliste et écrivain Magnus Biaga Chienku, au journal La Tribune Afrique.

    Franck Biya, s’il décide de briguer la magistrature suprême au Cameroun ne serait donc pas comptables de la longue gestion du pouvoir de son paternel. C’est peut-être la raison pour laquelle il toujours évité d’être sous le feu des projecteurs.

    Un homme de réseaux
    Si Franck Biya n’a pas une expérience politique avérée, il peut cependant compter sur ses réseaux professionnels forgés au fil des ans. En effet après ses études universitaires, Franck Oliver Biya s’est lancé dans les affaires. Il a investi dans différents secteurs et est à la tête des entreprises Afrione Cameroun et de SFA Ingénierie.

    Franck a toute la confiance de son père et il a l’habitude de conseiller ce dernier. Il interviendrait également dans la nomination de certains ministres et directeurs généraux au Cameroun.
    « Il est important de noter qu’en affaires, il agit ici avec beaucoup de discrétion. Dans ce domaine, il a une force de frappe non-négligeable puisqu’il conseille son père, fait nommer des ministres, directeurs généraux… Et dans ces positionnements, il tire beaucoup de bénéfices, dans une discrétion légendaire », précise Magnus Biaga.

    Même s’il n’a pas eu à exercer le pouvoir avec son père, il héritera des ennemis politiques de ce dernier et devra affronter au sein du RDPC les cadres ambitieux qui rêvent depuis un bon moment de succéder au vieux Paul Biya.


    SOURCE: https://www.w24news.com/secret-de-palais-paul-biya-atteint-aux-poumons-voici-les-details/?remotepost=157593

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here