Singapour : un homme exécuté pour trafic d’un kilo de cannabis.

0

Singapour exécute un trafiquant de drogue malgré les appels à la clémence

Les autorités singapouriennes ont exécuté un homme de 46 ans condamné à mort pour trafic de drogue. Tangaraju Suppiah a été pendu mercredi 26 avril à la prison de Changi, malgré les appels de l’étranger à reconsidérer l’exécution et abolir la peine capitale dans la cité-État. Le Bureau des droits humains des Nations unies avait appelé la veille les autorités singapouriennes à « reconsidérer urgemment » la pendaison projetée du condamné. Le milliardaire britannique Richard Branson, membre de la Commission mondiale sur la lutte contre les drogues, avait également exhorté la cité-État à renoncer à l’exécution de Tangaraju Suppiah.

La peine de mort pour trafic de drogue à Singapour

Singapour est l’un des pays les plus répressifs du monde en matière de stupéfiants. Franchir la ligne en possession de produits stupéfiants est passible de la peine de mort. Cette politique est efficace pour lutter contre le trafic de drogue, mais elle est également critiquée par les défenseurs des droits humains. Tangaraju Suppiah avait été condamné à la peine capitale en 2018 pour sa participation à un trafic portant sur 1,01 kilogramme de cannabis, le double de la quantité passible de la peine de mort à Singapour.

Le respect des lois à Singapour

Singapour est une ville propre et sécurisée où il fait bon vivre, mais il faut respecter les règles. Les Singapouriens sont prévenus dès leur arrivée dans le pays que le trafic de drogue est passible de la peine de mort. Cette politique est efficace pour maintenir l’ordre et la sécurité dans la ville, mais elle peut également être considérée comme une atteinte aux droits humains. Il est important de respecter les lois en vigueur dans chaque pays que l’on visite, même si elles peuvent paraître strictes ou injustes.

Mots clés : Singapour, peine de mort, trafic de drogue, droits humains, sécurité, respect des lois.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: