Home Actualité internationale Taïwan : le sous-marin, un nouvel obstacle pour Pékin
Actualité internationale

Taïwan : le sous-marin, un nouvel obstacle pour Pékin

Taiwan a construit son premier sous-marin. Une nouvelle arête dans la gorge de la Chine, qui ne rêve que de la conquérir par les mers et de l'asservir. Taiwan veut dix sous-marins pour abaisser la menace chinoise.

Taiwan se dote d’un sous-marin pour renforcer sa défense face à la Chine

Taiwan a récemment dévoilé son premier sous-marin produit localement, renforçant ainsi sa défense face à une Chine de plus en plus belliqueuse. Ce projet, initié par la présidente Tsai Ing-wen en 2016, a nécessité sept ans de travail et 1,4 milliard de dollars d’investissement. Le sous-marin, nommé « Hai Kun », sera prêt pour ses premiers essais en mer dès 2025. Taiwan prévoit également la production de sept autres sous-marins du même type. Cette initiative vise à se préparer à une éventuelle invasion amphibie de la Chine continentale, qui reste une menace constante pour l’île rebelle.

Une défense navale essentielle pour Taiwan

La bataille entre Taiwan et la Chine sera principalement navale, et les sous-marins taïwanais joueront un rôle crucial dans la protection de l’île. Ces sous-marins sont furtifs et difficiles à détecter, ce qui ralentira les forces navales et aériennes chinoises en cas d’attaque. De plus, ils pourront frapper les ports et les bases militaires en Chine continentale, renforçant ainsi la capacité de projection de Taiwan. La production de ces sous-marins a bénéficié du soutien explicite des États-Unis et de la Grande-Bretagne, ainsi que de l’implication d’autres nations alliées. Cette initiative renforce également les liens entre Taiwan et d’autres pays de la région, qui sont de plus en plus préoccupés par les revendications territoriales de la Chine.

Une coopération militaire encore limitée dans la région

Bien que la coopération militaire entre Taiwan et d’autres pays de la région se renforce, elle reste encore limitée par rapport à celle observée en Europe. La solidification de la « ligne de défense démocratique » est bénéfique pour Taiwan, mais il est nécessaire de développer davantage la coopération militaire dans la région pour former un véritable filet de protection. Les pays voisins de la Chine, tels que la Corée du Sud et les Philippines, se rapprochent des États-Unis, ce qui renforce la sécurité de Taiwan. Cependant, il est important de noter que cette coopération reste principalement bilatérale et doit être renforcée pour faire face aux défis régionaux.

Mots clés : Taiwan, sous-marin, défense, Chine, coopération militaire, sécurité, projection, revendications territoriales, États-Unis, Grande-Bretagne.

A LIRE AUSSI ...

Le sort de l’Europe lié à la stabilité de l’Afrique : Les propos du général François Lecointre.

Dans son discours, le général François Lecointre souligne l’importance de la situation...

Kenya : Moderna met fin à son projet de production de vaccins

Moderna suspend son projet de production de vaccins au Kenya en raison...

Lobito : l’essor américain contre l’influence chinoise en Afrique

Lobito, ville angolaise en plein essor, attire les investissements américains pour contrer...

[quads id=1]