La fin de ‘The Idol’, expliquée

0

La série controversée de HBO, The Idol, se termine avec confusion

La mini-série controversée de HBO, The Idol, a pris fin avec cinq heures de visionnage et des semaines de discussions virales aboutissant à… de la confusion. C’est le meilleur mot que je peux trouver pour résumer ce voyage ; la déception peut être une option pour ceux qui ont gardé espoir pour la série de Sam Levinson et The Weeknd au-delà de l’exposé de Rolling Stone et des critiques initiales de Cannes. Cependant, cette déception initiale s’est probablement produite dès le premier épisode, lorsque la série a commencé sa tendance saisonnière à teaser ce que la série aurait pu être – un regard incisif sur les dynamiques sexistes qui alimentent l’industrie musicale – avant de sombrer dans un spectacle sordide de sensationnalisme, avec des scènes de sexe peu sexy et le mythe destructeur selon lequel un véritable grand art découle de l’abus et de la douleur. Cinq épisodes plus tard, The Idol se termine avec l’image de Jocelyn en tant que star mondiale puissante avec un chef de culte « menaçant » sous son contrôle, et les téléspectateurs sont laissés pour comprendre comment diable elle en est arrivée là.

Le dénouement de The Idol laisse les téléspectateurs perplexes

Le dernier épisode de The Idol commence avec Jocelyn (Lily-Rose Depp) en train d’enregistrer avec Mike Dean (le producteur de musique et ami de The Weeknd jouant son propre rôle), alors qu’elle termine la chanson avec des paroles sur sa relation avec Tedros (The Weeknd, de son vrai nom Abel Tesfaye). Lorsque l’homme lui-même entre, visiblement en mauvais état, il essaie de prendre le contrôle de la session à sa manière habituelle, mais Jocelyn l’arrête. Il se qualifie de « seule forme d’inspiration » pour elle, et elle répond en disant qu’il a « rempli son rôle » et qu’il doit sortir de sa maison. « J’en ai fini avec toi », dit-elle, avant de dévoiler tout son plan, selon lequel il était obsédé par elle depuis ses jours de prison et l’a atteinte par le biais de Dyanne (Jennie Ruby Jane). Son assistante/meilleure amie Leia (Rachel Sennott) et son ancien partenaire/amis/enemies Xander (Troye Sivan) arborent des sourires suffisants et hochent la tête alors que Joss appelle enfin Tedros un « escroc et un imposteur ». Les graines de ce retournement de situation ont été semées dans l’épisode 4, lorsque Jocelyn a appris de la douce Chloe (Suzanne Son) que Tedros et Dyanne étaient ensemble. La réaction immédiate de la pop star a été d’appeler son ex-acteur Rob (Karl Glusman) et de coucher avec lui pendant que Tedros écoutait à la porte. On ne sait pas si le début de l’épisode 4 se situe le lendemain de la fête ou une semaine après, mais dans tous les cas, le revirement de Jocelyn est si rapide que son rejet de Tedros ne semble pas vraiment convaincant. On a juste l’impression qu’il manque une scène, et cela me fait me demander ce qui a été laissé de côté lorsque la série a été retravaillée de six épisodes à cinq. Questions mises à part, Jocelyn ne veut maintenant plus rien avoir à faire avec Tedros ; ses artistes, en revanche, peuvent rester. Lorsque Jocelyn reçoit un appel d’Andrew Finkelstein, un cadre de Live Nation, pour organiser une réunion au sujet de sa grande tournée, elle se précipite dans le sous-sol où Tedros et le culte séjournent. Elle veut que Chloe, Izaak et Ramsey ouvrent la tournée, et ils doivent donner un spectacle à son équipe pour les convaincre de sa vision, sinon ils pourraient annuler la tournée. Joss est maintenant la leader des jeunes stars, usurpant Tedros, le « mec pathétique, en sueur et ivre ». Cependant, Ted

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: