Home Actualité internationale Vidéo : Le tabou des euthanasies clandestines
Actualité internationale

Vidéo : Le tabou des euthanasies clandestines

L'euthanasie est encore interdite en France, pourtant, des citoyens, des médecins et des associatifs font appel à des filières clandestines pour permettre à celles et ceux atteints de maladies incurables de ne plus souffrir.

L’euthanasie clandestine en France : une réalité de plus en plus visible

L’euthanasie est toujours illégale en France, mais de plus en plus de personnes atteintes de maladies incurables cherchent à mettre fin à leurs souffrances avec l’aide de tiers. Des filières clandestines se sont organisées pour aider ces patients à mourir, malgré les risques encourus par les médecins impliqués. Certains réseaux proposent même l’achat de produits mortels en ligne, sans garantie de leur qualité ou de leur efficacité.

Des médecins belges refusent de pratiquer l’euthanasie pour les étrangers

Face à l’afflux de demandes émanant de Français, de plus en plus de médecins belges refusent de se transformer en spécialistes de l’euthanasie pour les étrangers. Certains patients ne font même pas le voyage et ont recours à des euthanasies en France, en toute illégalité. Les médecins concernés sont discrets, mais certains osent briser le silence pour lancer un cri d’alarme sur cette réalité méconnue en France.

Les Français favorables à l’aide active à mourir

Selon un sondage Ifop/ »Journal du dimanche », 70% des Français se révèlent favorables à l' »aide active à mourir » et à la légalisation de l’euthanasie et du suicide assisté. Cette enquête a été menée auprès d’un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Malgré l’illégalité de l’euthanasie en France, cette enquête montre que l’opinion publique est en faveur d’une évolution de la législation sur la fin de vie.

En somme, l’euthanasie clandestine est une réalité de plus en plus visible en France, malgré son interdiction. Les patients atteints de maladies incurables cherchent des solutions pour mettre fin à leurs souffrances, et certains réseaux se sont organisés pour les aider. Les médecins impliqués risquent des années de prison, mais certains osent briser le silence pour alerter sur cette situation. Les Français sont également favorables à une évolution de la législation sur la fin de vie, en faveur de l’aide active à mourir et de la légalisation de l’euthanasie et du suicide assisté.

Mots clés : euthanasie, France, clandestin, maladies incurables, médecins, Belgique, aide active à mourir, sondage, opinion publique, législation.

A LIRE AUSSI ...

Les Sénégalais encore privés d’internet !

Internet (illustration) Les Sénégalais vivent une panne du réseau internet depuis jeudi....

Enquête sur le meurtre d’un opposant en Éthiopie

La commission des droits de l'homme en Éthiopie demande une enquête sur...

Charles Blé Goudé : Les réseaux d’un leader au Cameroun

Charles Blé Goudé, ancien ministre de Laurent Gbagbo, renforce ses réseaux au...

Licenciement de 100 médecins au Kenya: la lutte pour de meilleures conditions de travail

Un hôpital de Nairobi licencie 100 médecins en grève pour de meilleures...