Voici le programme de Maurice Kamto attendu à Montréal

    0
    17

    Organisé par l’IEM, ce sera surement l’un des rendez-vous intellectuels de ce début d’année à l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

    L’universitaire et homme politique camerounais, Maurice Kamto donnera une conférence ce vendredi 7 février 2020 de 12 H 30 à 14 H, salle J-2805 (Boiseries), du pavillon Judith-Jasmin (UQAM)

    L’auteur entre autres de l’ouvrage “Droit international de la gouvernance” Celui à qui une frange importante de ses compatriotes prêtent une présumée victoire à l’élection présidentielle de 2018 dans son pays –laquelle victoire lui aurait été volée par son adversaire, le président sortant, Paul Biya- devra entretenir son auditoire sur le thème « Le droit international et la décolonisation inachevée »

    Maurice Kamto vu par l’ IEM

    Le Professeur Maurice Kamto est un avocat, universitaire et ancien ministre délégué à la justice du Cameroun. Il dirige le principal parti d’opposition de ce pays depuis 2012. Membre et conseiller juridique de la délégation camerounaise à la conférence diplomatique de Rome pour la création de la Cour pénale internationale, il fut de 1999 à 2016 membre, puis président de la Commission du droit international des Nations Unies.
    Le professeur Kamto est membre de plusieurs sociétés savantes en droit dont l’Institut de droit international. Il est membre du curatorium de l’Académie de droit international de La Haye qui en assure la direction scientifique. Fondateur de la Société africaine de droit international, il a représenté plusieurs États devant des tribunaux internationaux et a servi à titre d’arbitre à la Cour permanente d’arbitrage établie en vertu des conventions de La Haye de 1899-1907.

    Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

    L’Institut d’études urbaines du centre urbain (IEIM) a été créé en 2002 pour soutenir, renforcer et approfondir les initiatives d’analyse, de coaching et de mobilisation de l’information dans les centres d’analyse et les chaires du collège gouvernemental et le droit de l’UQAM consulté dans le domaine des études internationales. Depuis, son action s’est étendue à des centres et chaires d’analyse alternatifs reliés au Collège des sciences humaines ainsi qu’au Collège de communication de l’UQAM. Cette extension et cette ouverture ont eu un impact important sur les moyens de réflexion et de coup de golf pour suivre la dimension internationale de ses activités.

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here