Voici les révelation de Félix Tshisekedi sur la mort de Idriss Deby

0

RDC : comment Félix Tshisekedi a repris la main – Jeune Afrique

Le président congolais et actuel président de l’Union africaine, Félix Tshisekedi, est revenu mardi sur la crise au Tchad lors du sommet sur le financement des économies africaines à Paris. Dans sa déclaration, il a précisé que ce qui s’est passé au Tchad n’était pas un coup d’État, mais l’assassinat d’un chef d’État.
«S’il meurt subitement, cela ne peut que conduire à des revers. Heureusement, la récupération a été rapide. Dans une situation aussi chaotique, il vaut mieux reprendre le contrôle musculaire. Cependant, cela ne signifie pas que le gouvernement actuel ou le Conseil militaire de transition recevront un chèque en blanc de l’Union africaine et de l’ensemble de la communauté internationale », a déclaré Félix Tshisekedi.

«Ce qui s’est passé au Tchad n’est pas un coup d’Etat, c’est un assassinat», Félix Tshisekedi

Félix Tshisekedi a justifié la décision de l’Union africaine de ne pas sanctionner le Tchad et a déclaré: «Nous comprenons la situation précaire. Nous ne devons pas oublier que le Tchad est menacé par des hordes de rebelles et, quelque part, par des menaces terroristes. La mort subite du maréchal du Tchad aurait pu donner à ces individus l’occasion de déstabiliser ce pays en tentant de reprendre le contrôle. Une réponse militaire était nécessaire, a-t-elle été donnée. Cela ne veut pas dire que les droits et libertés doivent être radiés. « 

<< Il est impératif que le pouvoir actuel, le Conseil militaire de transition, maintienne l’ordre mais continue également de garantir le respect des droits et libertés, et surtout, il est important qu’il respecte cette période de 18 mois de transition que nous souhaitons également qu’il être inclusivité, ce qui signifie que toutes les forces politiques et même au-delà expriment le souhait peuvent être représentées dans ce gouvernement. Ceci est très important car à ce stade il y a une sorte d’union nationale, une sorte d’accord pour travailler ensemble en vue des élections . Après 18 mois, lorsque les élections auront lieu, je pense que le pays entrera dans un début de stabilité à long terme », a déclaré Tshisekedi.

Sur la base du rapport de sa mission à N’Djaména, l’Union africaine a estimé que la situation au Tchad est particulière et a donc décidé de ne pas sanctionner le pays. L’organisation a l’intention de nommer son envoyé spécial qui sera chargé d ‘«aider le Tchad à rétablir l’ordre constitutionnel». Cela nécessite l’organisation d’un dialogue national inclusif, qui doit se terminer par la rédaction d’une charte de transition «amendée», la réconciliation nationale et une nouvelle constitution pour le pays.

RF:https://lavraieinfo.com/

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: