Voici pourquoi Cabral Libii est un faux opposant’

    0

    Maurice Kamto n’est plus le seul à subir les foudres de guerre de l’ancien conseillé municipal à la marie de Douala 5.

    Abel Elimbi Lobe, a également une dent très dure contre Cabral Libii, candidat classé troisième au scrutin présidentiel d’octobre 2018. Il a accusé le jeune politicien ce matin sur ABK radio d’être un faux opposant.

    Abel Elimbi sur la matinale d’ABK ce lundi matin, a laissé entendre que certains qui se réclament opposants ne le sont que de nom. Ceux là qui doivent selon lui, être mis entre guillemets. Il pointe notamment Cabral Libii, président national du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (Pcrn). Il accuse ce dernier d’avoir donné des ordres à Elacam, l’organe en charge de l’organisation des élections aux camerounais. « On a vu ce Cabral Libii donné même des ordres à toute la république, que si on ne lui ajoute pas 15 jours, il va retirer tous ses dossiers», s’insurge l’ancien cadre du SDF, candidat à la députation à Wouri-Centre. Ce n’est pas l’attitude d’un vrai opposant», explique-t-il.

    Pour le promoteur de la plate-forme Kawtal, un vrai opposant doit par nature être celui qui fait l’effort absolu de se conformer à la réglementation en vigueur. Elimbi Lobe soutient donc que la demande formulée par Cabral Libii était illégale. « Il n’a pas eu gain de cause, preuve que sa demande était irrecevable».

    Aussi, Elimbi Lobe trouve que assortir sa demande d’une menace de suspendre la participation de son parti aux élections de février prochain est très « insensée». « Le Pcrn est un parti crée en février 2008 et n’a jamais été aux élections. Et lorsqu’un parti qui n’a jamais été aux élections menace ne pas y aller, qu’est ce que cela à comme pertinence ?», S’interroge-t-il, avant d’embrayer sur le cas Joshua Osih.

    Le vice-président du SDF, n’a pas échappé lui aussi, à la colère noire d’Elimbi Lobe. Il a tourné en dérision le cadre du parti de la balance qui avait conditionné sa participation aux élections locales par la fin de la crise dans le NOSO. « Les sécessionnistes sont en train de rependre sur les réseaux sociaux qu’ils vont tout faire pour empêcher la tenue des élections. Donc, je crois que monsieur Osih doit être prêt à annoncer qu’il n’ira pas aux élections parce que la guerre se poursuit», déclare-t-il, toujours sur les ondes de la radio d’Alex Siewe.



    SOURCE : https://news6.cameroonmagazine.com/voici-pourquoi-cabral-libii-est-un-faux-opposant/?remotepost=79701

    Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

    [gs-fb-comments]

    [comment]

    [supsystic-newsletter-form id=4]

    Vidéo du jour:



    Laisser un commentaire