Voici pourquoi Il y a des gens dans l’entourage de Biya qui ne veulent pas qu’il organise la CAN’

    0
    27

    Au cours de l’émission dominicale Canal presse de ce dimanche 5 janvier sur Canal 2 international, Bouba Ngomna et ses panélistes se sont appesantis sur le niveau d’avancement des travaux relatifs à l’organisation de la CAN 2021 au Cameroun.

    Une folle rumeur entretenue par France 24 et faisant état de ce que la CAF aurait contacté le Gabon pour une co-organisation de la prochaine messe du football africain avec son voisin camerounais a connu un succès retentissant sur les médias sociaux. Bien que l’instance dirigée par Ahmad a démenti cette information, elle a permis de remettre au goût du jour le retard accusé par le Cameroun.

    Le Cameroun commet les mêmes bévues
    Sur le plateau de Canal presse, mis à part Edmond Biloa, cadre du RDPC, les invités avis ont été unanimes : le pays Des lions indomptables n’a pas tiré les leçons de 2019 lorsqu’il s’est vu retirer la CAN au profit de l’Égypte. Pour Faustin Njikam, le changement des prestataires de services dans le cadre de la construction du stade d’Olembe et de la pénétrante Est de la ville de Douala n’est pas de nature à favoriser la finalisation des travaux mais plutôt à alourdir les dépenses. Le Directeur de publication de Tribune d’Afrique poursuit son argumentation en ces termes : « qu’est-ce que Paul Biya a fait, pourque vous lui fassiez ce genre de coup à chaque fois? Parce qu’on est en train de doter le Cameroun des grands stades de football et de faire rêver aux camerounais ce qu’ils ont vécu ici il y a 45 ans (47 en réalité, NDLR). Il y a comme dans son entourage des gens qui ne voudraient pas que la CAN soit organisée», termine celui qui est par ailleurs consultant sportif.

    Il faut bien plus que des stades
    Ajoutant de l’eau dans le moulin de sieur Njikam, Armand Okol relèvera que la CAN ne se limite pas qu’aux stades de football, «Ce sont aussi les infrastructures routières, hôtelières, les télécommunications et les sites touristiques », souligne le partenaire politique de Cabral Libiih se montrant autant sceptique que le précédant interlocuteur.

    Tout compte fait, la CAN se déroulera probablement en Janvier Février. Cela dit, le Cameroun va devoir mettre les bouchés double pour être prêt avant la nouvelle échéance au risque de connaitre une énième humiliation.

    Source: Lebledparle.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here