Voici pourquoi Marlene Emvoutou accuse Penda Ekoka d’empoisonnement

    0
    8

    Marlene Emvoutou critique la démarche entreprise par Penda Ekoka pour distribuer des masques ainsi que du gel aux détenus des prisons du Cameroun. Pour Elle, les dons de Survie Cameroon Survival Initiative n’ont fait objet d’aucun test préalable et serait potentiellement du poison. Marlene Emvoutou pense que le MRC compte ainsi se débarrasser ses adversaires politiques.

    A l’attention de Monsieur Penda ekoka
    Monsieur ,
    C’est avec beaucoup d’attention que j’ai lu la correspondance que vous avez adressée au Ministre d’Etat chargé de la justice du cameroun ,
    relative à une offre de masques et des gels hydroalcooliques dans le cadre de la lutte contre le covid 19 …

    Y faisant suite , permettez moi , en ma qualité de présidente de l’association des familles des personnes detenues dans les prisons du cameroun ,
    De vous faire part de mon inquiétude face à ce qui peut s’apparenter à une tentative de mise en danger des vies des prisonniers .

    Monsieur ,
    vous êtes sans ignorer que les masques et les gels utilisés dans le cadre de la prévention contre le covid 19 ,
    sont soumis à un protocole strict et à des normes particulières pour être homologués .
    Or , jusqu’à ce jour , les masques et les gels estampillés survival cameroon que vous distribuez clandestinement dans les rues de yaounde ,
    n’ont fait l’objet d’aucune homologation scientifique …

    Monsieur ,
    je ne vous apprends pas que votre initiative est d’abord une vaste campagne de marketing politique ,
    au profit du Mrc et de son leader .
    Laquelle , a pour but principal d’imposer une cohabitation de fait dans la sphère politique camerounaise…
    A cet effet ,
    vous êtes sans ignorer que de très hautes personnalités qui sont vos opposants politiques sont detenus dans ces prisons .
    Je crains qu’un poison puisse subtilement être introduit dans vos dons,
    pour détériorer la santé de vos éventuels futurs challenger dans la course à l’alternance politique au cameroun …
    Monsieur Penda ekoka ,
    vous êtes un père de famille , je sais que vous comprendrez mes appréhensions .
    L’homme que vous avez décidé de servir de bouclier, a été ministre délégué auprès du ministre de la justice .
    Vous et vos compagnons d’infortune avez récemment séjourné à la prison de yaounde .

    Vous connaissez la vulnérabilité des prisonniers , le stress qu’engendre le fait de subir des décisions pour lesquelles votre avis ne compte pas …
    Comment pouvez vous oser une démarche à travers laquelle ,
    vous sollicitez que ce soit le ministre de la justice qui reçoive les dons destinés aux prisonniers , alors que vous connaissez les réalités de l’intérieur ?
    alors que vous pouviez réunir les associations qui oeuvrent dans les prisons pour leur offrir ces dons afin de vous rassurer qu’elles arriveront à leurs bénéficiaires ?

    Monsieur ,
    je peux comprendre votre impréparation ,
    elle est certainement due au fait que vous n’ayez réellement aucune feuille de route dans le cadre de la prévention de cette crise sanitaire …
    Dans ce cas ,
    permettez moi de craindre que nos parents prisonniers ne vous servent que de faire-valoir,
    pour masquer une vaste opération de détournement de la cagnotte qui vous a été gracieusement offerte,
    par des gens qui ne connaissent pas les réalités de notre pays …

    Monsieur ,
    vous êtes un ancien prisonnier .
    vous savez qu’en réalité ,
    malgré le port de masques et les gels , il faut une distanciation sociale pour que la prevention contre le convid 19 soit efficace …
    Or , les effectifs actuels des prisons camerounaises ne permettent pas de mettre en oeuvres les mesures barrieres .

    Si vous m’aviez contacté au préalable ,
    je vous aurais proposé de prendre une partie de votre cagnotte , pour payer les depens qui retiennent des jeunes précaires dans les prisons .
    Il y’en a qui sont obligés d’allonger leurs peines de prison de 6 mois parce qu’ils sont incapables de s’acquitter de 50 000 fcfa auprès du greffe , afin de retrouver la liberté .

    Monsieur, vous savez que la liberté n’a pas de prix , la santé non plus …
    Monsieur , vous avez déjà été privé de liberté , ne laissez personne vous priver de votre humanité .
    Marlene Emvoutou jolly .


    SOURCE: https://www.w24news.com

    QU’EN PENSEZ-VOUS?

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    [gs-fb-comments]

    [comment-form]

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]