Le Pays de Galles a un prince, mais il n’a jamais accueilli un British Open.

0

Le Pays de Galles exclu de l’Open britannique : une question d’infrastructure ou de favoritisme ?

L’Open britannique se joue pour la 151e fois, cette fois-ci à Royal Liverpool en Angleterre. Il n’a jamais été organisé au Pays de Galles. La question de l’exclusion du Pays de Galles de cet événement sportif majeur a suscité des interrogations sur les raisons de cette décision. Le R&A, l’organisateur de l’Open, a expliqué que l’exclusion du Pays de Galles était due à des questions d’infrastructure et de capacité. Cependant, certains estiment que d’autres facteurs, tels que l’inertie historique ou un favoritisme envers l’Angleterre et l’Écosse, pourraient être à l’œuvre. Malgré les efforts des responsables gallois pour attirer l’Open au Royal Porthcawl, le pays reste exclu de cet événement emblématique.

Les défis logistiques de l’organisation de l’Open au Pays de Galles

Le principal obstacle à l’organisation de l’Open au Pays de Galles est le manque d’infrastructures adaptées. Seul le Royal Porthcawl est considéré comme une possibilité, mais même ses partisans reconnaissent ses limites. Le terrain est considéré comme adapté aux conditions météorologiques difficiles qui caractérisent souvent l’Open, mais il manque d’espace pour accueillir les installations temporaires nécessaires à un événement de cette envergure. De plus, la région autour du club ne dispose pas des restaurants, hôtels et liaisons de transport nécessaires pour accueillir les milliers de spectateurs et participants de l’Open. Malgré la volonté des dirigeants gallois d’investir dans les infrastructures, le R&A reste réticent à organiser l’Open au Pays de Galles.

Le cas de l’Irlande du Nord et l’espoir des Gallois

L’ascension du Royal Portrush en Irlande du Nord a donné aux responsables gallois un certain espoir. En 2019, l’Irlande du Nord a accueilli l’Open pour la première fois depuis des décennies. Les responsables gallois espèrent que le succès de l’Irlande du Nord incitera le R&A à reconsidérer sa position sur le Pays de Galles. Certains membres du Royal Porthcawl ont même tenté d’acheter des terres voisines pour faciliter l’organisation de l’Open. Cependant, malgré ces efforts, le Pays de Galles reste exclu de l’Open britannique, suscitant des questions sur l’équité de cet événement sportif majeur.

Mots-clés : Open britannique, Pays de Galles, Royal Porthcawl, R&A, infrastructures, favoritisme, Irlande du Nord, Royal Portrush, golf

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: