World news – Anne-Laure Bonnet: son émouvant témoignage après avoir été menacée de licenciement à cause de son poids

0

Anne-Laure Bonnet a longtemps été confrontée au sexisme dans le monde du journalisme sportif, qu’elle a dénoncé sur le plateau de C à vous en partageant ses propres expériences.

La lutte des journalistes sportifs a été mise en avant. Dimanche 21 mars, Canal a dévoilé un documentaire qui a été fortement baptisé. Je ne suis pas une salope, je suis journaliste. Produit par la journaliste Marie Portolano, ce film met en lumière la violence sexiste dans le monde du journalisme sportif. Une vingtaine d’entre elles ont accepté de parler à visage nu pour dénoncer et partager leurs propres expériences dans cet environnement où les femmes peinent à trouver leur place.

Lundi 22 mars, a voulu parler à la journaliste Anne-Laure Bonnet s’apprête à dénoncer le sexisme, encore trop présent dans le journalisme sportif. Elle a notamment travaillé pour BeIN Sports et Téléfoot et a animé une chronique sportive à C à vous lors de la saison 2017-2018. « Il n’y a aucune raison pour que le sport reste un bastion masculin où l’on garde un esprit vestiaire quand on dessine! », A-t-il laissé échapper.

Après qu’Anne-Laure Bonnet raconte « le cruel souvenir » d’une séance photo pour un hebdomadaire français. dans laquelle des journalistes sportifs ont été mis en avant où elle a été forcée de porter une robe, elle est revenue avec un comportement inapproprié à son travail avec une rédaction du directeur. « Il a envoyé un texto à un de mes collègues en disant: » Avez-vous vu la séparation d’Anne-Laure? Vous passerez un bon moment.  » (…) J’ai parlé à la rédaction, mais on s’est dit que c’était normal. C’était pour le plaisir, mais ce n’est pas drôle car ça arrive une, deux, trois fois … Votre manager vous voit comme la nana. « 

La journaliste sportive a ensuite déclaré qu’elle avait déjà reçu plusieurs demandes inappropriées. Comme le temps où on lui demandait de mettre des décolletés ou de perdre du poids pour faire plaisir. « Cela m’est arrivé quand je travaillais pour TF1 en F1. On m’a dit: ‘Si tu ne perds pas de poids, on va te retirer des airs’. Ok, d’accord … je parle cinq langues, c’est en que la Formule 1 n’est pas utile? Non, il vaut mieux être un peu plus jolie, plus souriante et plus gentille avec la direction », dit-elle. A 42 ans, Anne-Laure Bonnet a décidé de commenter.

Les informations recueillies sur ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique pour Reworld Media Magazines et / ou ses partenaires et prestataires afin de pouvoir envoyer des bons plans et offres promotionnelles .
Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données vous concernant.
Pour en savoir plus ou pour exercer vos droits, vous pouvez consulter nos conditions générales d’utilisation.

Ref: https://www.telestar.fr

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

Vidéo du jour: