World news – Apparemment, le vaisseau spatial SN11 de SpaceX s’est désintégré en vol

0

Tenter {
if (localStorage.getItem (skinItemId)) {
var _g1;
_g1 = document.getElementById (‘g1-logo-inversé-img’);
_g1.classList.remove (‘Lazyload’);
_g1.setAttribute (‘src’, _g1.getAttribute (‘data-src’));

_g1 = document.getElementById (‘g1-logo-source-inversée’);
_g1.setAttribute (‘srcset’, _g1.getAttribute (‘data-srcset’));
}}
} catch (e) {}

Tenter {
if (localStorage.getItem (skinItemId)) {
var _g1;
_g1 = document.getElementById (‘g1-logo-mobile-inversé-img’);
_g1.classList.remove (‘Lazyload’);
_g1.setAttribute (‘src’, _g1.getAttribute (‘data-src’));

_g1 = document.getElementById (‘g1-logo-mobile-source-inversée’);
_g1.setAttribute (‘srcset’, _g1.getAttribute (‘data-srcset’));
}}
} catch (e) {}

Le prototype Starship SN11 de SpaceX a été lancé avec succès le mardi 30 mars, sur fond de brume texane. Malheureusement, il a explosé avant de toucher le sol. Les ingénieurs ont en effet activé l’AGVS, un dispositif de sécurité conçu pour détruire un missile de manière contrôlée en cas de problème en vol.

Alors que l’atterrissage réussi du SN10 et son explosion quelques minutes plus tard, SpaceX a son nouveau prototype développé. Le 22 mars, la société a réalisé le deuxième test d’allumage statique sur son SN11. Au cours de cette manœuvre, les ingénieurs ont remarqué un problème avec l’un des trois moteurs Raptor. Ce dernier a donc dû être retiré pour réparation.

Au passage, SpaceX a tenté un nouveau test statique ce vendredi 26 mars. Un vol d’essai était enfin attendu ce mardi à Boca Chica alors que le brouillard enveloppait toujours le coussin.

Comme prévu, le vaisseau spatial a décollé. Comme ses prédécesseurs, le SN11 était propulsé par trois moteurs Raptor. Il a également volé à une dizaine de kilomètres au-dessus du niveau de la mer avant de « tomber » sur terre, puis de faire demi-tour avant d’atterrir.

Malheureusement, le prototype a explosé avant de toucher le sol. Les ingénieurs ont activé l’AGVS, un dispositif de sécurité avec lequel un missile peut être détruit de manière contrôlée en cas de problèmes en vol.

À ce stade, les raisons de cette manœuvre n’ont pas été divulguées, mais il pourrait y avoir un re -Problème d’allumage avec l’un des moteurs Raptor du véhicule qui aurait pu modifier sa trajectoire. Dans un tweet, Elon Musk a spécifiquement mentionné un problème avec le moteur n ° 2.

Il semble que le moteur 2 avait des problèmes pour monter. & n’a pas atteint une pression de la chambre de fonctionnement lors de l’atterrissage, mais n’était théoriquement pas nécessaire.

Peu de temps après le décollage de l’atterrissage, quelque chose d’important s’est produit. Si on sait ce que c’était, on pourra examiner les bits plus tard dans la journée.

Autre remarque: selon le photographe Trevor Mahlmann (à quelques kilomètres) qui était présent pour ce départ, le véhicule a également tourné plus vite sur son axe que sur les vols précédents. Dans ce cas, un problème avec la manœuvre de virage aurait pu survenir.

Bien sûr, rien de tout cela n’est confirmé. SpaceX publiera sous peu des mises à jour pour expliquer exactement les raisons de cette explosion.

Encore une fois, nous ne devons pas considérer cette nouvelle tentative comme un échec. Avouons-le: ce que SpaceX essaie de faire est sans précédent et incroyablement difficile.

En conclusion, il faut se rappeler que SpaceX a déjà conclu un accord avec le milliardaire japonais Yusaku Maezawa pour un vol programmé autour de la lune en 2023, voire si l’entreprise fait la conception de son vaisseau spatial (le Super Heavy Booster, mais pour lui-même) affine davantage ses tests pas encore commencés). Dans le cadre de cette mission, connue sous le nom de «DearMoon», huit sièges supplémentaires seront distribués au grand public.

Sciencepost, un magazine scientifique populaire, révèle chaque jour les dernières découvertes et avancées de la science et des nouvelles technologies.

Ref: https://sciencepost.fr

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

Vidéo du jour: