World news – Copa del Rey: le Sevilla FC profite au maximum du Barça en demi-finale

0
24

Chez soi
/.

Coupe du roi
/.

Copa del Rey: le Sevilla FC profite au maximum du Barça en demi-finale

Dans cette demi-finale de la Copa del Rey, le Séville FC a accueilli le FC Barcelone. Les sévillans, très en forme, étaient invaincus toutes compétitions confondues en sept matchs. Les Blaugranas, en revanche, n’avaient perdu qu’un de leurs dix-sept derniers matchs. Pour cette rencontre, les deux coachs ont décidé de mettre en place des équipes presque typiques. Lionel Messi, Griezmann et Dembélé ont mené l’attaque à Barcelone tandis que Julen Lopetegui s’est appuyé sur sa nouvelle recrue, Papu Gomez, qui avait préféré Munir pour intensifier son attaque, emmenée par les moments imperturbables d’En-Nesyri et Suso.

Le début du match a été à l’avantage du FC Barcelone. En monopolisant le ballon dans les premières minutes, les coéquipiers de Leo Messi ont forcé Séville à se défendre. Dembélé et Frenkie De Jong, dans le rôle du faux numéro 9, ont pu se connecter à quelques reprises. Le Barça était sur le point d’ouvrir le classement. Lionel Messi a raté son face-à-face ou Yassine Bounou a réalisé un arrêt extraordinaire devant l’Argentin (10e). Après cette opportunité, le Sevilla FC s’est progressivement réveillé. Jules Koundé, très insultant, n’était pas loin de tromper la vigilance de Ter Stegen (18e). Et après une nouvelle ascension, l’ancien Bordelais devient un moment le numéro 10 de l’Argentine. Il était dans un assaut solitaire, a mystifié Samuel Umtiti par un subtil gros pont avant de battre le gardien allemand (1-0, 25 ‘). Le score aurait pu être plus dur avant la pause, mais le but d’Escudero a été détourné par un superbe vol de Ter Stegen (45e).

En seconde période, le FC Barcelone est revenu avec les meilleures intentions. Messi, beaucoup plus aux longues jambes, a trouvé des partenaires dans la surface de réparation. Et quand la défense sévillane n’a pas cédé, c’est en partie grâce à Yassine Bounou (48e, 54e, 67e, 90e) et aux bonnes attentes de Jules Koundé (51e, 59e). En revanche, c’est Samuel Umtiti qui s’est calmé en intervenant très proprement devant Youssef En-Nesyri, qui avait profité d’une grosse erreur de Mingueza (52e). Voulant revenir à tout prix sur le score, le Barça a laissé aux Sévillans un espace – mal utilisé – comme ce manque de contrôle d’Aleix Vidal, qui a pourtant ouvert le but de Ter Stegen (64e).

Le match aurait pu changer après un duel controversé entre Suso et Alba (72e). L’attaquant espagnol a jeté l’arrière gauche dans la surface de réparation, mais l’arbitre a décidé de marquer un coup franc juste à l’extérieur de la zone de vérité. Malgré une nette domination, les coéquipiers de Griezmann et Dembélé n’ont jamais réussi à percer la défense adverse. Jules Koundé aura encore livré une performance XXL aujourd’hui. Toujours propre dans ses interventions et relances, il était aussi l’un des joueurs les plus offensifs du match. Très souvent, il était en position de droite pour poser un danger et faire plus d’espace. Le Sevilla FC a même sanctionné les hommes de Ronald Koeman en fin de match. Après une erreur de placement d’Umtiti, qui avait trop mal joué hors-jeu, Ivan Rakitic a débuté seul pendant longtemps. L’international croate a éclairé la cage face à Ter Stegen seul et n’a laissé aucune chance à son ancien coéquipier (2-0, 86 ‘). Avec cette victoire, le club andalou prend une option sérieuse pour se qualifier en attendant le match retour le 3 mars.

Ref: https://www.footmercato.net

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

Vidéo du jour: