World news – Covid-19: Brigitte Macron testée positive pendant les vacances de Noël

0
13

La santé du président de la République a fait l’objet de nombreux articles fin décembre. Cependant, aucune information n’a été fournie sur celle de son épouse Brigitte Macron. Cependant, ce dernier a été testé positif au Covid-19 la veille de Noël, le 24 décembre, indique Europe 1. La première dame n’avait aucun symptôme grave et le couple a pu passer Noël à Fort Brégançon (Var) malgré la contamination de Brigitte Macron. Elle a ensuite été testée négative pendant deux jours consécutifs les 30 et 31 décembre.

Selon nos confrères, l’Elysée n’a pas voulu communiquer sur la contamination de Brigitte Macron car le président ne s’était pas engagé à être transparent sur sa propre santé être. Europa 1 s’assure également que la Première Dame souhaite participer activement à la campagne de vaccination. A cette occasion, elle jouera le rôle de «quasi-ambassadrice des vaccinations» en tant que présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France.

Le 17 décembre, Emmanuel Macron a été testé positif au Covid-19. La nouvelle avait suscité une vive polémique sur la participation du chef de l’Etat à un dîner informel auquel assistaient une dizaine de membres de la majorité quelques jours plus tôt. Le président a ensuite été placé à l’isolement dans la résidence présidentielle de La Lanterne (Versailles), d’où il avait suivi les dossiers à distance. Il a pu reprendre son travail le 24 décembre.

Mme B.Macron a certainement la chance d’être testée aussi souvent que nécessaire et en cas de positivité qui aggrave sa santé, elle sera immédiatement prise en charge par le corps médical dont elle recevrait les meilleurs soins. Ce n’est pas la première fois qu’elle est infectée et on peut se demander si elle serait prête à recevoir le vaccin Covid à la télévision sans hésitation. A suivre, bien que …

Macron a fait son Covid le 17 décembre.
Les tests PCR restent positifs pendant 3 semaines en moyenne.
Brigitte a été infectée avant le 26 novembre et était donc négative les 30 et 31 décembre après une forme asymptomatique. Un test positif en fin de course le 24 décembre. A été réalisée en raison de l’attitude positive d’Emmanuel.
Il a contaminé Emmanuel entre le 20 novembre. Et la semaine avant l’attitude positive du Président le 17 décembre et donc vers le 12 octobre. Et cela seul déclenche un COVID symptomatique.
Autre hypothèse moins plausible mais possible, surtout si elle n’avait aucun symptôme, elle n’a jamais porté le virus, juste une tache d’ARN de son mari qui a été diagnostiqué le 24 décembre. Le soir encastré dans la cavité nasale aurait été le réveillon du Nouvel An et aurait rapidement disparu.

Newspeak progresse. La copie ne joue pas.

Lisez les articles de la section Politique,
Suivez les informations en temps réel et accédez à notre analyse de l’actualité.

FAQTutoriel vidéoPublicitéContactez-nousSitemapMentions légalesCharte de modération CGUCGVPolitique de cookiesPolitique de confidentialité personnelle Archive
Résultats législatifs

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu du point inclus dans votre fiche.

Pour ce faire, saisissez votre numéro de participant dans les paramètres de création de compte.

Ref: https://www.lepoint.fr

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]