World news – Covid-19: confinement, vaccination … ce que vous devez savoir des annonces de Jean Castex

0
31

Cela concerne Paris, l’Île-de-France et Marseille, mais le Pas-de-Calais n’échappera pas à l’endiguement ce week-end: compte tenu de l’épidémie de Covid-19, qui ne ralentit pas, et des tensions dans les hôpitaux , Jean Castex en effet le jeudi 4 mars 2021 il a été annoncé que le quartier serait scellé les 6 et 7 mars. «L’incidence augmente en effet très rapidement», à savoir «23% ces 7 derniers jours et dépasse désormais le seuil de 400 pour 100 000, soit presque le double de la moyenne nationale», a déclaré le Premier ministre, soulignant également la saturation des services de réanimation. vers le bas, « le plus élevé de tous les départements français ». « De grands espaces de vente au détail non alimentaire de plus de 5 000 mètres carrés seront fermés », a ajouté le locataire de Matignon.

« Le confinement n’est pas impossible, mais pas inévitable », a souligné le chef du gouvernement, insistant sur la « contrepartie ». aux massifs Bilans et vaccinations. « Nous ne sommes pas confrontés à une augmentation exponentielle de l’épidémie, du moins à ce stade, comme certains modèles l’ont prédit », a-t-il dit, arguant que « au cours des sept derniers jours, le nombre d’infections quotidiennes a augmenté de 1,4% alors que c’est le cas. était de 14% la semaine précédente. »Cependant, Jean Castex, qui a refusé d’être« satisfait »de la situation, a indiqué que trois nouveaux départements (Hautes-Alpes, Aisne et Aube) en plus des vingt départements qui ont été sous ce Le statut sera surveillé de plus près pendant longtemps. Semaine.

Jean Castex a également déclaré que les centres commerciaux non alimentaires de plus de 10 000 mètres carrés et pas seulement ceux de plus de 20 000 mètres carrés dans ces départements seront fermés du Vendredi soir. « J’invite les habitants des 23 départements concernés à ne pas quitter le plus possible leur département ou région en ce qui concerne les départements d’Ile-de-France », a ajouté Jean Ca stex.

Dans le domaine de la vaccination, le Premier ministre a promis qu’au moins 20 millions de personnes pourront bénéficier du précieux sérum d’ici la mi-mai, c’est-à-dire que toutes les personnes de plus de 50 ans seront des volontaires . «D’ici l’été, nous aurons suffisamment de doses pour offrir des vaccinations à 30 millions de personnes ou aux deux tiers de la population de plus de 18 ans», a ajouté le Premier ministre, tandis que 3,2 millions de personnes ont eu une première injection et plus de 1,7 million l’ont été. vaccinés à deux doses.

La vaccination sera également approuvée «à partir de la 15e semaine de mars» en pharmacie pour «les personnes de plus de 50 ans et présentant des comorbidités», a annoncé Jean Castex. Les patients concernés « n’auront pas besoin d’ordonnance » et « iront directement à la pharmacie » pour recevoir le vaccin AstraZeneca, a déclaré le Premier ministre, ajoutant que les personnes âgées de 50 à 74 ans qui n’ont « aucun besoin particulier ». celui-ci « pourra se faire vacciner » à partir de mi-avril « .

Jean Castex a également appelé le personnel des maisons de retraite » solennellement « afin de se faire vacciner » très rapidement « afin de retrouver une » vie sociale paisible « pour permettre dans ces installations. A ses côtés, Olivier Véran a déclaré qu’environ 40% du personnel des maisons de retraite et 30% des infirmières de la ville et de l’hôpital avaient été vaccinés. « Bien sûr, cela ne suffit pas », a déclaré le ministre de la Santé, annonçant qu’il enverrait vendredi une lettre à tous les soignants de notre pays, qu’ils soient en ville, à l’hôpital ou en institution. Médico-social, encouragez-les fortement à se faire vacciner. « 

Le nombre de patients Covid-19 en unité de soins intensifs était de 3 633 jeudi contre 3 637 la veille et 293 nouvelles admissions selon les dernières données de la Santé publique France presque stable. Cette stabilisation fait suite à une augmentation de plusieurs jours du nombre de patients dans les services recevant les cas les plus sévères de la maladie. Ce nombre est proche des valeurs connues début décembre 2020, mais reste loin du pic de la 2ème vague à l’automne (4900) et surtout de la 1ère vague au printemps (7000). Au total, 24 891 patients ont été hospitalisés jeudi, une diminution par rapport à la veille avec 1 538 nouvelles admissions. 295 personnes sont décédées à l’hôpital dans les 24 heures.

C’est le gouvernement qui est censé être sous surveillance constante des rassemblements

Ils se moquent de nous!
se réveiller!

Et où sont les prisonniers?

Lisez les articles de la section Santé,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

Le défi du vaccin anti-CovidCovid: le temps de la deuxième vagueCovid-19: le fantôme de la deuxième vague

FAQTutoriel vidéoPublicitéContactez-nousSitemapMentions légalesCharte de modération CGUCGVPolitique relative aux cookiesArchive de la politique de confidentialité personnelle

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu de l’article inclus dans votre annonce.

Pour ce faire, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

Ref: https://www.lepoint.fr

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube en cliquant ici: EBENE MEDIA TV

Vidéo du jour:

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]