World news – Covid-19: Doit-on annuler la dette nationale?

0
21
--- ---

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site Web. Si vous
Si vous continuez à l’utiliser, nous supposerons que vous acceptez l’utilisation de cookies.

4h00:
4h57

5h00:
5h29

Vous êtes ici: AccueilLe matinLe dossier du jourCovid-19: Faut-il annuler la dette nationale?

Présenté par Clara Gabillet UA-161179

©

DR

Pour surmonter la crise économique, 100 économistes de 13 pays européens proposent de réduire une partie de la dette nationale. Mais cela suscite beaucoup de critiques.

C’est une proposition publiée dans un article du journal Le Monde vendredi dernier. Les économistes demandent à ce qu’une partie de la dette nationale détenue par la Banque centrale européenne (BCE) soit réduite. Cette dette nationale de la France représente 120% du produit intérieur brut (PIB). L’objectif déclaré est donc de donner à l’Etat une marge de manœuvre pour relancer l’économie. « Il s’agit de trouver les moyens économiques dans cette crise extraordinaire. On peut déjà entendre qu’après » peu importe le coût « , il est temps de rembourser la dette, ce qui signifie une baisse des dépenses et une austérité », a déclaré Aurore Lalucq, l’une des signataires. , écologistes et économistes.

Avec cette proposition, le groupe d’économistes annonce un objectif: la Banque centrale européenne supprime la liste de la dette à la condition que les États membres de l’Union européenne s’engagent à des investissements plus verts. « Il peut y avoir quelque chose d’historique à faire. Nous devons faire des investissements substantiels pour reconstruire un autre système économique qui puisse prendre en compte les contraintes environnementales », a déclaré Marc Pourroy, économiste et signataire du forum.

Dans les colonnes du Selon le Journal du Dimanche, Christine Lagarde, la présidente de la BCE, a déclaré dimanche que cet allégement de la dette était « impensable ». Selon elle, cela violerait le traité de Lisbonne, qui interdit à la BCE de prêter de l’argent aux États. «Le traité européen interdit le financement des pays européens», ajoute Pascale Joannin, directrice de la Fondation Robert Schuman, un think tank pro-européen.

Le groupe d’économistes fait cependant une distinction: il ne s’agit pas de nouveaux financements, mais d’annulations. « Nous ne sommes pas dans une situation de financement monétaire des Etats, puisque le financement a déjà eu lieu. Si la BCE renonce à la dette, elle n’ajoute aucun fonds aux Etats », a affirmé Nicolas Dufrêne, également signataire de la tribune, économiste et directeur du think tank de gauche de l’Institut Rousseau.

Selon les économistes qui soumettent cette proposition, cela n’aurait aucune conséquence, puisqu’il ne s’agit que de la dette publique de la BCE et non de la dette privée de les banques. Ce serait même positif pour les citoyens: «Votre État serait moins endetté s’il élaborait d’importants plans de relance économique qui généreraient plus d’activité et de revenus», assure Nicolas Dufrêne.

Cependant, les opposants à cette démarche le voient. comme un risque pour l’économie européenne et même une crise de l’euro. «Quand vous dites« j’annulerai la dette », c’est la certitude que vous aurez un problème de crédibilité. Il faut avoir confiance. Sinon, vous n’achèterez plus d’obligations d’État», explique Pascale Joannin. Pour cet argument, les économistes disent qu’il n’y a aucun risque. La BCE ne doit d’argent à personne, peut reproduire de l’argent à l’infini et ne peut donc plus avoir d’argent.

9h03

La dette nationale de la France dépassera 120% du PIB en 2020. Est-ce un médecin sérieux? Doit-on vraiment payer la facture? Quoi …

7:13

7:13

7:13

Du lundi au vendredi à 7 h 13

Tous les matins à 7h13 un dossier dédié à un sujet d’actualité dans La Matinale RCF.

RCF a été fondée en 1982 à l’initiative de l’Archevêque de Lyon, Monseigneur Decourtray et le Père Emmanuel Payen.
Dès le début, RCF a eu l’ambition de diffuser un message d’espoir et d’en envoyer un au plus grand nombre.
Lecture chrétienne de la société et de l’actualité.

Avec 600 000 auditeurs par jour,
RCF compte désormais 64 radios locales et 270 fréquences en France et en Belgique.
Ces 64 radios communautaires, reconnues d’intérêt général, vivent principalement de dons
de leurs auditeurs. Information, culture, spiritualité, vie quotidienne: les offres RCF
un programme grand public, généralistes et proximité.

Le réseau RCF compte 300 employés et 3 000 bénévoles.

Ma radio

Tous droits réservés © RCF 2021 –
Acte de création

Ref: https://rcf.fr

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]