World news – Daniel Balavoine: Cette séquence d’événements imprévus qui a conduit au tragique accident qui a causé sa mort

0

Le 14 janvier 1986, Daniel Balavoine n’a pas été autorisé à monter à bord de l’hélicoptère qui s’est écrasé et a causé sa mort, ainsi que celle de quatre autres personnes.

Le 14 janvier 1986, Daniel Balavoine est mort dans un terrible accident d’hélicoptère au Mali. 35 ans après ce drame, TMC diffusera ce mercredi 31 mars à 21h un documentaire, Daniel Balavoine, qui a déjà 35 ans: sa vie, son combat, sur la vie du chanteur français. A cette occasion, Closer vous invite à élaborer sur les circonstances de la tragédie qui a causé la mort de Daniel Balavoine et de quatre autres personnes.

En ce mois de janvier 1986, Daniel Balavoine est sur la route Paris-Dakar présent en tant qu’ambassadeur de l’action humanitaire de Paris du Coeur. Le 14 janvier, il débute un match de football au Mali, principalement avec Thierry Sabine, pilote et fondateur de la célèbre course automobile. En fin de journée, il aimerait bien rejoindre le bivouac à Gourma-Rharous, la ville d’arrivée de l’étape du jour. Daniel Balavoine, qui a toujours voulu faire son premier vol, monte dans l’hélicoptère. C’est Jean-Luc Roy, journaliste sportif, qui quitte alors son siège. L’avion était alors piloté par cinq personnes: François-Xavier Bagnoud, le pilote, Nathalie Odent et Jean-Paul Le Fur, les journalistes, Thierry Sabine et Daniel Balavoine.

Vers 18 heures, l’hélicoptère a atterri pour la première fois à Gossi , pour démarrer le deuxième événement. Au coucher du soleil, l’avion, qui n’est pas adapté au roulage de nuit, repart. Vers 19 heures, les conditions étaient terribles. Face à une tempête de sable, le pilote décide de se poser à une vingtaine de kilomètres du bivouac. En colère et prêt à rejoindre Gourma-Rharous, Thierry Sabine presse François-Xavier Bagnoud de redescendre dans la rue. Ce dernier cède. A huit kilomètres et à seulement cinq minutes en avion du bivouac, l’hélicoptère s’écrase dans une dune de sable. Il s’incline vers l’avant et se désintègre après plusieurs boucles de virage de près de 150 mètres de long. Il était 19 h 20 et les cinq passagers de l’hélicoptère sont morts sur le coup. Le 20 janvier, six jours après le drame, Daniel Balavoine est enterré à Biarritz, où il est enterré depuis 35 ans.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont traitées par ordinateur pour Reworld Media Magazines et / ou ses partenaires et service fournisseurs pour pouvoir envoyer des conseils et des offres promotionnelles.
Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données vous concernant.
Pour en savoir plus ou pour exercer vos droits, vous pouvez consulter nos conditions générales d’utilisation.

Ref: https://www.closermag.fr

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

Vidéo du jour: