World News – FR – Auster, Kennedy, Winslow Des écrivains américains angoissés par le verdict des sondages aux Etats-Unis

0

Alors que l’issue des élections américaines est encore très incertaine, ces trois auteurs craignent la «fin de la démocratie» en cas de réélection du président sortant

«La fin de la démocratie» C’est en ces termes que Paul Auster et Douglas Kennedy qualifient conjointement une éventuelle réélection de Donald Trump

Alors que les États-Unis retiennent leur souffle en attendant les résultats de l’élection présidentielle, plusieurs écrivains américains expriment leur inquiétude quant à l’avenir de leur pays Le même qui a mené une fronde contre le président sortant ces dernières semaines de campagne

C’est le cas de Paul Auster, Siri Hustvedt et leur fille Sophie Auster. À la fin de l’été, tous les trois ont fondé le collectif «Écrivains contre Trump» – «Écrivains contre Trump» Plus de 1 800 de leurs frères et sœurs ont depuis les ont rejoints Parmi eux, Russel Banks, Salman Rushdie, Jumpa Lahiri, Rebecca Solnit «Nous, écrivains américains, nous nous réunissons pour nous opposer au régime raciste, destructeur, incompétent et corrompu de Donald Trump, et pour consacrer notre écriture, nos pensées et notre temps à sa défaite en novembre « , explique sur son site ce collectif dont le slogan est » les mots comptent « 

L’un des principaux intermédiaires de ces «écrivains contre Trump» en France est Paul Auster Interrogé par France Info le 3 novembre, l’écrivain qui craint une réélection de Donald Trump, a prédit, si nécessaire un «jour noir pour la histoire des Etats-Unis « L’auteur de 4 3 2 1 estime que sans une victoire de Joe Biden » par de nombreux votes « , le candidat républicain et ses partisans pourraient » voler l’élection « 

Ce scénario inspire « une grande peur » à l’écrivain, en ce qu’il pourrait « déclencher des violences sans précédent » dans l’histoire de son pays Après une journée de vote au dénouement très incertain, Donald Trump, après avoir dénoncé sur Twitter (le tweet a été retiré du réseau social) une fraude électorale à son encontre, a également annoncé qu’il souhaitait saisir la Cour suprême, afin que «la loi soit respectée et utilisée de manière appropriée»

Paul Auster considère les résultats selon lesquels le mandat de Donald Trump est « vraiment un désastre » Il a progressivement détruit toutes les organisations gouvernementales qui ne fonctionnent plus « , déplore-t-il L’écrivain fustige la politique étrangère du président sortant, qui se serait «coupé» des pays amis et se serait rapproché des «dictateurs» «Le résultat est un chaos incroyable», estime celui qui s’est qualifié le 1er novembre à la OBS Donald Trump du « poison pour [son] pays »

Don Winslow, pour sa part, estime dans une interview au Journal du Dimanche datée du 1er novembre que la présidence de Trump « a atteint un tel niveau de stupidité qu’elle est incompréhensible » Douglas Kennedy préfère répondre avec sarcasme « Nous avons un très pays stable et chef d’Etat extraordinaire! C’est un mélange de Chateaubriand et de Montesquieu », a-t-il plaisanté dans Ouest-France

Après quatre ans de présidence, l’écrivain francophile estime que le mal est fait «Il a réussi à s’emparer du pouvoir et à nommer les juges de la Cour suprême les plus conservateurs.

Ce mercredi sur France Info, il a déploré que Donald Trump résiste « comme Raspoutine » Il se souvient, face à cette élection qu’il suit, une bouteille de whisky à la main et qui pour lui ressemble à de véritables montagnes russes, « le vague bleue contre Trump « dont » tout le monde « rêvait » il y a un mois «  » Tout était possible, même une vraie avalanche pour Biden Maintenant je suis très pessimiste quand je regarde la carte américaine et la carte électorale « , confie le romancier

Comme Paul Auster, il craint le fossé qui se creusera dans la société américaine si le résultat est proche « S’il gagne, c’est la fin du siècle américain Celui qui a commencé juste après la fin de la Première Guerre mondiale et qui a explosé après la Seconde Guerre mondiale », prévient le bien nommé Kennedy qui, pour un empire, ne voudrait pas revivre le même traumatisme qu’il y a quatre ans« J’ai vu la carte des États tomber dans le camp de Trump j’avais l’impression de suivre l’évolution de cancer « 

Il n’y a actuellement aucun commentaire sur cet article
Soyez le premier à donner votre opinion!

Donald Trump, Joe Biden, Présidentielle américaine, Présidentielle, France 24, Présidentielle américaine, 2020, Parti républicain, Douglas Kennedy, Américains

Actualités du monde – EN – Auster, Kennedy, Winslow Des écrivains américains angoissés par le verdict des sondages aux États-Unis


SOURCE: https://www.w24news.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: