World news – FR – En contrôle, les Lakers corrigent les Nuggets

0

Comme attendu, JaVale McGee fait son retour dans le cinq de départ des Lakers. Et il se distingue très vite avec un contre puis une interception devant Nikola Jokic, quelque peu chahuté d’entrée. Agressifs (parfois un peu trop) et bien en place défensivement, les « Purple and Gold » prennent cette rencontre par le bon bout en essayant d’accélérer le rythme dès que possible. Quant aux Nuggets, ils se mettent en confiance en allant chercher des fautes afin de combler leur maladresse (15-15).

Abreuvé de ballons par LeBron James et Rajon Rondo, Anthony Davis fait grandement souffrir ses adversaires lorsqu’il est repositionné au poste de pivot. De son côté, Nikola Jokic s’efforce de semer la zizanie dans la défense californienne en provoquant constamment des « mismatchs » pour mettre à mal les rotations défensives adverses. Ce duel entre les deux meilleurs intérieurs de la ligue tient pour le moment toutes ses promesses (30-30).

En tête la majeure partie du quart-temps, Los Angeles se retrouve finalement derrière après un panier au buzzer de Jamal Murray (38-36). Les attaques sont au rendez-vous dans ce Game 1 et Denver s’en réjouit.

Touché à la cheville dans un contact avec Jerami Grant, LeBron James rassure rapidement tout son monde en claquant plusieurs dunks rageurs, en pénétration ou sur « alley-oop ». Dans le sillage de leur « King », remis de sa frayeur, les Lakers débutent cette période tambour battant, avec un 8-0. La machine de L.A. se met progressivement en route…

Lui aussi réintégré dans la rotation de Frank Vogel, Dwight Howard est impressionnant physiquement et donne le ton défensivement. Il propose plusieurs séquences de haute facture dans ce domaine, faisant complètement déjouer un Nikola Jokic déjà auteur de trois fautes. De l’autre côté du parquet, Markieff Morris continue d’être chirurgical derrière l’arc et les Angelenos s’envolent. Bousculés, les joueurs des Nuggets se frustrent (56-41).

Dominée dans la raquette, la franchise du Colorado reste au contact grâce à l’inévitable Jamal Murray. Problème : celui-ci se retrouve également en « foul trouble » et les fautes d’équipe pleuvent toujours autant chez les hommes de Michael Malone. Sans son duo phare, Denver est logiquement dépassé et doit s’en remettre à ses seconds couteaux pour exister offensivement. Des « role players » qui lui permettent néanmoins de réduire l’écart juste avant la pause (70-59).

Après la pause, les deux formations font à nouveau jeu égal. Jamal Murray et Nikola Jokic ne sont plus scotchés sur le banc et cela change évidemment la donne pour les Nuggets, qui retrouvent de l’adresse. Contrairement à la première mi-temps, les défenses semblent enfin au point et chaque panier est compliqué à aller chercher (78-67).

Pour Denver, cette embellie ne va cependant durer qu’un temps puisque Kentavious Caldwell-Pope, Anthony Davis ou encore Dwight Howard sont en grande forme ce soir. Portés par ce « Big Three » inhabituel, les Lakers creusent un peu plus l’écart en profitant des jambes lourdes de leurs adversaires, vraisemblablement émoussés (90-71).

Sur « alley-oop » ou en transition, le maestro Rajon Rondo fait le spectacle. L’attaque californienne tourne à plein régime, leur défense est imperméable et on se demande comment les joueurs des Rocheuses vont bien pouvoir inverser la tendance dans les douze dernières minutes de cette partie (103-79).

Fantomatique jusqu’à présent, Michael Porter Jr. se met en évidence en début de quatrième quart-temps pour instiguer une tentative de retour. Malheureusement pour son équipe et lui, Anthony Davis est « dans la zone ». Le « Brow » se joue sans sourciller de ses défenseurs, qui ont beau se relayer à tour de rôle pour essayer de l’arrêter. Sans succès (115-93).

Vous l’aurez compris, les six dernières minutes de ce Game 1 serviront de « garbage time » et les habituels remplaçants ont eu tout le loisir de se montrer jusqu’au buzzer final. À l’arrivée, les « Purple and Gold » s’imposent sans trembler et frappent fort d’entrée de série (126-114). Dur retour à la réalité pour la franchise du Colorado.

Rayonnant de bout en bout, Anthony Davis (37 points, 10 rebonds, 4 passes) a littéralement marché sur Denver avec Dwight Howard (13 points, 3 rebonds, 2 interceptions, 2 contres). En double-double, LeBron James (15 points, 6 rebonds, 12 passes) n’aura quant à lui rien forcé ce soir. Il faudra toutefois surveiller l’évolution de l’état de sa cheville, touchée dans le second quart-temps. À noter également le bel apport de Kentavious Caldwell-Pope (18 points).

Malgré leurs problèmes de fautes et leur frustration contre les arbitres, Jamal Murray (21 points, 5 passes) et Nikola Jokic (21 points, 6 rebonds) ont été présent mais auront cruellement manqué de soutien. En-dessous de leur niveau de jeu affiché face aux Clippers, les leaders des Nuggets se devront de rebondir dans deux jours, pour le Game 2. En espérant pour eux que leurs coéquipiers se mettent aussi au diapason.

var slmadshb = slmadshb || {};
slmadshb.que = slmadshb.que || [];
slmadshb.que.push(function() {
slmadshb.display(« Basketusa_NativeHbAdx »);
});



SOURCE: https://www.w24news.com/news/world-news-fr-en-controle-les-lakers-corrigent-les-nuggets/?remotepost=294705

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: