World News – FR – EN IMAGES – « Global Security »: Nouvelle journée de manifestations ce samedi dans plus de 70 villes de France

0

. .

Ce samedi de nombreux rassemblements et défilés sont organisés en France contre la loi « sécurité mondiale ». La manifestation à Paris a été approuvée par la justice vendredi. La préfecture de police avait décidé de l’interdire pour empêcher la propagation du coronavirus.

Des réunions contre la «loi de sécurité mondiale» sont prévues en France ce samedi. Des milliers de manifestants demandent l’abandon du texte, ce qu’ils considèrent comme une violation de la « liberté d’expression » et de « l’Etat de droit ». . L’opposition au projet de loi est exacerbée par un certain nombre de cas de violences policières, dont la police battant un producteur de musique noire il y a une semaine à Paris.

Les critiques ciblent spécifiquement l’article 24 de la loi, qui punit la diffusion malveillante d’images par les forces de l’ordre. Malgré son approbation en première lecture par l’Assemblée nationale, la polémique était telle que Matignon a décidé d’annoncer une nouvelle version du texte par une «commission» indépendante. . Avant de démissionner, face à la colère des parlementaires et de la majorité, à qui Jean Castex devait assurer qu’ils auraient le dernier mot.

La « Marche des Libertés » a débuté peu avant 15 heures de la place de la République en direction de la Bastille à l’appel du collectif « Stop! Global Security Law ». . Il rassemble des syndicats de journalistes, des ONG, l’Association de la presse judiciaire, la Ligue des droits de l’homme (LDH) et d’autres associations. Ils demandent le retrait de la proposition législative des articles 21, 22 et 24.

Plusieurs milliers de manifestants sont présents. Selon la préfecture de police, des affrontements se sont produits pendant la manifestation. Des barricades ont été érigées et des projectiles ont été lancés sur la police. Des journalistes locaux rapportent plusieurs incendies de mobilier urbain.

Certains manifestants se sont armés de pavés et ont été encouragés par d’autres qui scandaient le slogan « Tout le monde déteste la police », selon un journaliste de l’AFP. A l’autre bout de l’événement, la place de la République reste bondée mais dans une ambiance très calme avec de la musique.

La manifestation à Paris a été approuvée par les tribunaux vendredi. La préfecture de police avait décidé de l’interdire pour empêcher la propagation du coronavirus. Le quartier général de la police avait recommandé un rassemblement plutôt qu’une parade. Décision suspendue par le tribunal administratif.

En plus de Paris, d’autres événements ont été ou auront lieu dans plus de 70 villes en France. Ce samedi après-midi, 2. 000 personnes ont participé à un rassemblement à Chambéry, un millier à Lille. Plusieurs milliers de manifestants se sont également rassemblés à Marseille.

Dans la matinée, mille opposants à la loi ont défilé à Clermont-Ferrand. Dans la foule, beaucoup étaient motivés par la diffusion de la vidéo du passage à tabac d’un producteur de musique à Paris.

Plusieurs milliers de manifestants se sont également rassemblés à Montpellier. «Plus de policiers que de médecins, un sens des priorités», «Démocratie floue», a-t-on pu lire sur les enseignes de la marque. Mobilisation également à Guéret ou encore à Périgueux et Mont-de-Marsan.

Il y en avait 4 à Rennes. 000 dans les rues. À la fin de la manifestation, il y a eu des affrontements avec la police, qui a lancé des cartouches de gaz lacrymogène pour disperser la foule. .

Selon la police, 4 000 personnes se sont rassemblées à #Rennes contre le #PPLLoiSecuriteGlobale. Les mots terminés, une procession sur le boulevard de la Liberté avec de nombreuses familles. Le trafic reste possible dans un sens. #StopLoiSecuriteGlobalepic. Twitter. com / SDqNpCa0Jk

À Limoges, il y en avait près d’un millier à manifester le matin. Pour un retraité qui s’est rencontré lors de la manifestation, le droit à l’information et au cinéma lui est essentiel: «Sans le droit de filmer et diffuser des photos de policiers, nous n’aurions jamais connu les cas Benalla et maintenant Michel. « 

Les manifestants étaient également nombreux à Grenoble, en fait un millier de personnes ont défilé dans les rues samedi.

À #Limoges, près d’un millier de personnes se mobilisent contre la loi # SecuriteGlobale. Le cortège a quitté la préfecture de la Haute-Vienne pour se terminer devant la place de la mairie. Twitter. com / dNHsuv2SmV

Les premières réunions ont eu lieu ce vendredi, dont 4. 000 personnes à Toulouse ou même à Nantes. Des milliers de personnes ont défilé en France la semaine dernière.

Dordogne: un cycliste de 60 ans meurt sur la route après être entré en collision avec une moto

Producteur battu à Paris: garde à vue des quatre policiers interrogés

Les Deux-Alpes: les professionnels du ski lancent une pétition pour ouvrir les domaines skiables à Noël

Visites: 4. 000 personnes se sont unies contre la loi de sécurité mondiale et la violence policière

« Nous sommes venus acheter les premiers cadeaux de Noël »: à Strasbourg, les boutiques « non indispensables » reprennent vie

France, manifestation, Paris

Actualités du monde – FR – EN IMAGES – « Global Security »: Nouvelle journée de manifestations ce samedi dans plus de 70 villes de France

Ref: https://www.francebleu.fr

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour: