World news – FR – L’assaillant de Conflans, un réfugié tchétchène de 18 ans « qui ne parlait pas beaucoup »

0
53

Cynthia Fleury: « La vraie politique se nourrit de la sublimation du ressentiment, pas du ressentiment lui-même » Abonnés

Michaël Foessel: « Le couvre-feu fait référence à la méfiance que le pouvoir politique a avec la nuit » Abonnés

Affaire Elisa Pilarski: pourquoi les résultats des prélèvements ADN sur chiens ne sont-ils toujours pas connus? Abonnés

Un groupe djihadiste a-t-il organisé une fête en l’honneur des prisonniers échangés contre des otages au Mali? Abonnés

Qui était Abdoullakh Abouyezidovich A, 18 ans, l’assaillant de Samuel Paty, ce professeur d’histoire-géographie retrouvé mort vendredi après-midi rue du Bois-Moineau à Eragny (Val-dâ? ??? Oise), quelques centaines mètres du collège Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) où il a enseigné? Si l’enquête, menée sous l’égide du parquet national antiterroriste (Pnat), ne fait que commencer, le procureur Jean-François Ricard a d’ores et déjà exposé, lors d’une conférence de presse tenue ce samedi, de nombreux éléments factuels Rappelant à l’origine le contexte très particulier dans lequel l’attentat a eu lieu: le «deuxième [crime terroriste] commis alors que le procès des attentats se déroulait du mois de janvier 2015» »

Né le 12 mars 2002 à Moscou, d’origine tchétchène, Abdoullakh A « Bénéficiait du statut de réfugié et résidait à Evreux, dans l’Eure », a indiqué Jean-François Ricard Connu de la police pour des délits de droit commun – cas de dégradation du bien public et de violence lors d’une réunion alors qu’il était encore mineur »-? ???, il n’avait jamais fait l’objet d’une condamnation, ni attiré l’attention des services de renseignement

A lire aussi Dans Conflans, « Comment un gamin de 18 ans arrive-t-il à commettre un acte aussi barbare? »

Lorsque la police de la brigade anti-crime de Conflans, avertie par la police municipale d’Eragny après la découverte du corps de Samuel Paty, a tenté d’interroger le jeune homme, celui-ci « a couru dans leur direction en tirant cinq fois avec une arme de poing « , avant d’être lui-même abattu, souffrant de » neuf coups « , a détaillé le procureur Sur son corps et à proximité, en plus d’un permis de séjour daté du 4 mars, a été retrouvé un poignard, » une arme de poing de type airsoft « , ainsi qu’un phone Dans celui-ci, les enquêteurs ont déjà trouvé une photo du professeur décédé, « horodatée à 16h57″, et le texte de la réclamation posté sur Twitter immédiatement après le meurtre par le compte @ Tchétchène_270Â:  » D’Abdullah, le serviteur d’Allah, à Macron, le chef des infidèles, j’ai exécuté l’un de vos chiens de l’enfer qui a osé rabaisser Muhammad [Muhammad, ndlr] »

Samedi après-midi devant le domicile de l’attaquant dans le quartier de la Madeleine à Evreux Photo Victor Rival-Garcia pour la Libération

Ce samedi, dans le quartier de la Madeleine à Evreux, où réside sa famille, c’est le malentendu qui a régné Une ancienne camarade de classe, qui vit dans un immeuble à côté de celui de ses parents, évoque ainsi un garçon « discret, qui n’a pas parle beaucoup, et traîne surtout avec les garçons de son âge Il ne parlait pas vraiment aux filles »« Choquée »en apprenant les événements de la veille, elle a côtoyé l’assaillant de l’école primaire de La Foret, et surtout à l’âge du collé Pablo-Neruda, où il poursuivait ses études En classe, elle se souvient qu’il «aimait faire rire la galerie Il ne voulait pas travailler» La dernière fois qu’elle l’a vu, il aidait son père à choisir à l’épicerie C’était une personne normale, je ne comprends pas pourquoi il a fait ça « 

Dans l’une des ruelles qui jouxtent le complexe de Peyresourde, où est logée la famille de l’assaillant, Sophia raconte à l’Abdoullakh A qu’elle savait: « Un mec très respecté Il a des amis, mais je l’ai souvent vu seul, rentrer et puis [dans le quartier] Il a la tête d’une personne nerveuse C’est quelqu’un qui impressionne quand on le voit, qui est déjà battu La jeune fille de 18 ans, qui vit dans le bâtiment à côté de la famille, nous assure également qu’il était « très serviable, toujours là pour sa famille » : « Dès que j’ai eu un problème avec l’un de ses petits frères alors qu’ils faisaient du désordre, il leur a crié dessus »

Selon les premiers témoignages recueillis par les enquêteurs vendredi, Abdoullakh A « était devant le collège dans l’après-midi et avait demandé aux étudiants de désigner la future victime », a indiqué Jean-François Ricard lors de sa conférence de presse Samuel Paty , 47 ans, rentrait chez lui du collège de Bois-dâ ???? Aulne à Conflans lorsqu’il a été attaqué avec un couteau de 35 cm de long, retrouvé « dans la trentaine de mètres du lieu du crime » Son corps présentait « de multiples blessures à la tête, aux membres supérieurs et à l’abdomen » et il était gravement maladeÂ

Les enquêtes vont maintenant continuer pour déterminer le déroulement exact de l’attaque et le programme de l’assaillant pour les jours qui l’ont précédée cédé Il s’agira également d’établir l’implication des personnes placées en garde à vue, ainsi que de toute autre personne complice ou impliquée, à un titre ou à un autre, en fait »Jusqu’à présent, neuf personnes ont été arrêtées et emmenées en garde à vue, dont quatre membres de la famille de l’agresseur

171020

Un professeur d’université qui aurait montré à ses étudiants des caricatures de Muhammad a été tué à coups de couteau vendredi dans le Val-d’Oise Son agresseur a été abattu par la police Le parquet antiterroriste est saisi

181020

Après un cours sur la liberté de la presse qui a suscité l’inquiétude de certains parents, Samuel Paty a fait l’objet d’une campagne publique, appelant à son licenciement, par un père soutenu par les réseaux islamistes Histoire d’un fugitif qui aurait pu conduire à sa mort

171020

Dans le quartier de la Madeleine, où réside la famille du meurtrier de Samuel Paty, l’incompréhension règne au lendemain des événements De nombreux habitants en savaient très peu sur l’assaillant et sa famille

171020

Au milieu d’étonnement et de colère, plusieurs centaines de personnes, dont de nombreux professeurs, se sont rassemblées devant le collège où travaillait Samuel Paty, dénonçant un abandon de ses troupes par l’Éducation nationale

171020

Dans des interviews filmées le 12 octobre, l’homme, qui a rempli les notes des services de renseignement depuis les années 1990, a appelé à la « suspension immédiate » de Samuel Paty, le professeur d’histoire-géographie assassiné vendredi Il a été placé en garde à vue

171020

A Conflans, parents et élèves de Samuel Paty rendent hommage au professeur assassiné et décrivent un professeur très investi cherchant à développer le jugement critique de ses élèves ves

171020

« Libération » a pu consulter une note de l’intelligence territoriale des Yvelines du 12 octobre Elle établit une chronologie précise des événements depuis le 5 octobre, et le cours dans lequel Samuel Paty a montré une caricature de Muhammad aux étudiants de 4ème année

171020

Deux semaines après avoir présenté sa stratégie contre le « séparatisme », le chef de l’Etat est pressé d’agir après l’assassinat du professeur de Conflans Un acte qu’il a immédiatement qualifié d ‘ »attentat terroriste islamiste caractéristique »

161020

Le Premier ministre devrait annoncer samedi (1) que le coup de pouce aux précaires et aux modestes bénéficiera également aux jeunes Une série d’autres mesures visant à renforcer la lutte contre la pauvreté sont attendues à l’occasion de la Journée mondiale pour vaincre Pauvreté

171020

L’école du vendredi soir a été frappée au cœur Et il n’y a pas de question à se poser: il faut plus que jamais l’aimer, la chouchouter, la protéger Et oui elle

Profitez de la version numérique du quotidien et du journal du lendemain avant tout le monde

Tchétchène, Tchétchène

Actualités du monde – FR – L’assaillant de Conflans, un réfugié tchétchène de 18 ans « qui ne parlait pas beaucoup »



SOURCE: https://www.w24news.com/news/world-news-fr-lassaillant-de-conflans-un-rfugi-tchtchne-de-18-ans-qui-ne-parlait-pas-beaucoup/?remotepost=431257

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]