World News – FR – Le Conseil d’Etat confirme la fermeture de la mosquée Pantin

0

. .

La mosquée de Pantin, 20. Octobre 2020 en Seine-Saint-Denis – Christophe ARCHAMBAULT © 2019 AFP

Le Conseil d’Etat a confirmé mercredi la fermeture de six mois de la mosquée Pantin ordonnée par le ministre de l’Intérieur, qui l’accuse notamment d’avoir transmis une vidéo © o qui conduit au meurtre de Samuel Paty.

Le plus haut tribunal administratif a été saisi par la Fédération musulmane de Pantin, qui administre le lieu de culte. Lors de l’audience de lundi, son président, M’hammed Henniche, a envisagé de prendre des «promesses» pour la rouvrir plus rapidement.

Mais le Juge des Références du Conseil d’Etat a estimé « que les propos des responsables de la Grande Mosquée de Pantin et les idées ou théories diffusées en provocation liées au risque de commission d’actes de terrorisme, de violence, de haine ou de discrimination représentent « et justifient leur fermeture administrative, indique le communiqué de presse de la Cour.

Le juge accuse d’abord le 9. Octobre a diffusé la vidéo d’un père d’un étudiant du Collège de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), qui s’est indigné après C’est un cours sur la liberté d’expression de Samuel Paty, « ainsi qu’un commentaire dans lequel, pour la même raison, l’identité de ce professeur mentionné ». . Cette vidéo était à l’origine de l’équipement sorti le novembre.. Octobre a conduit à l’assassinat du professeur d’histoire et de géographie.

Le juge fait également valoir que l’imam en fonction au moment des faits, qui s’est depuis « retiré de ses activités », a été formé dans un institut fondamentaliste à Yémen « , » que ses sermons sont diffusés (. . . ) sur un site Internet qui diffuse les fatwas salafistes des cheikhs saoudiens « et qu’il est impliqué dans le mouvement islamiste radical en Ile-de-France ».

Un autre argument est que la mosquée Pantin « est devenue un lieu de rencontre pour les personnes appartenant au mouvement islamique radical, dont certaines ne vivent pas dans le département de la Seine-Saint-Denis et ont été impliquées dans des projets terroristes « .

Le juge précise cependant que l’association « peut demander la réouverture du lieu de culte si elle estime avoir pris les mesures qui pourraient empêcher la récurrence du dysfonctionnement constaté. «© s, notamment à travers l’élection des imams sortants, l’adoption de mesures pour contrôler efficacement la fréquence de la mosquée et les réseaux sociaux placés sous leur responsabilité».

Barakacity, Conseil d’État, ONG, Mosquée de Pantin

Weltnachrichten – FR – Le Conseil d’État confirme la fermeture de la mosquée de Pantin
. . Titre associé :
Le Conseil d& # 39; L’Etat confirme la fermeture de la mosquée Pantin
La dissolution de BarakaCity confirmée par le conseil de & # 39; État
Conseil de & # 39; L’État confirme la dissolution de la & # 39; ONG BarakaCity
Mosquée de Pantin: Le Conseil d& # 39; Le budget rejette la demande de suspension de la fermeture
Seine-Saint-Denis fermé. La mosquée Pantin demeure sur décision du Conseil de la & # 39; État fermé.
Islamisme: Le Conseil de & # 39; L’État confirme la dissolution de la & # 39; Association BarakaCity
Le Conseil de la & # 39; L’État confirme la dissolution de BarakaCity et la fermeture de la mosquée Pantin
BarakaCity: la réponse du & # 39 intérieur; Tamis du Conseil d& # 39; Budget
Le sort de la mosquée Pantin entre les mains du Conseil d’État
Le Conseil d& # 39; Le budget confirme la fermeture de la mosquée Pantin

Ref: https://www.bfmtv.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: