World news – Groupes cibles: France Inter explose tous les compteurs, France Info avant NRJ

0

La radio continue de souffrir. Les médias ont perdu près de 2 millions d’auditeurs (1,9 million pour être précis) en novembre et décembre 2020 par rapport à la même période en 2019 et, selon les chiffres publiés, ont attiré ce jeudi matin un peu plus de 40 millions de Français de l’institut de mesure Médiamétrie. Cela est dû à la restriction et au couvre-feu des dernières semaines après une vague de rentrée déjà difficile. Pendant plus d’un an, les émissions du matin ont attiré 1,8 million d’auditeurs et 1,1 million de croyants à la radio. «La radio est un média pour les individualistes, c’est le double de la peine s’il y a moins de déplacements en voiture et que la famille est réunie à la maison», commente un expert du secteur. D’autres sont optimistes: « La radio renverra à la croissance dès que les Français pourront reprendre leurs habitudes », commente Constance Benqué, responsable de Lagardère News (Europa 1, RFM et Virgin Radios).

Dans ce contexte de crise retombe une radio sur: France Inter. Il reste numéro un en France avec des résultats monumentaux: une audience cumulée de 12,7% (une très légère baisse de 0,1 point sur un an) et une part d’audience très élevée, critère retenu par les régies publicitaires. de 14,7% (soit 2,4 points de plus). Chaque mètre de la chaîne gérée par Laurence Bloch est au vert: le 7/9 présenté par Nicolas Demorand et Léa Salamé gagne 17 000 auditeurs en un an et près de 200 000 par rapport à la rentrée scolaire. Elle réalise sa deuxième réalisation historique après celle du début 2020, déclenchée par le début de la crise Covid-19.

« C’est le résultat de la construction de l’antenne brique par brique, une tapisserie, un savant dosage qui depuis six ans a été joué pour parler à tout le monde, par exemple en musique, d’Alain Souchon à Aya Nakamura.L’émission du matin, vitrine de l’Inter, joue avec ce registre du pluralisme et de la diversité des sujets, il y a une sorte d’alchimie », Dit Laurence Bloch. Quand on lui parle des dernières allégations de Serge Nedjar, chef de CNews, de la« censure »à la radio publique, le patron réagit:« Ce sont les auditeurs qui déclenchent la fin du débat, et vous sont 6,9 millions chaque jour. Ce type de processus vient de notre statut de leader. «  »

De plus, le diffuseur Radio France étend son avance sur RTL qui, il n’y a pas longtemps, se battait pour la première place. Néanmoins, RTL incarne une seconde stable avec 12,6% en termes de part d’audience, ce qui est important pour une radio privée comme celle-ci. En revanche, l’audience cumulée recule de 0,9 point à 11,2% en un an. Régis Ravanas, directeur général des radios du groupe M6 (RTL, RTL2 et Fun Radio), insiste sur le fait que «le diffuseur clôturera une année 2020 historique avec une part d’audience de 13%. Ce niveau montre la résistance du modèle éditorial de RTL, qui reste une référence pour les Français dans les moments difficiles. «Yves Calvis 7-9: 30am a terminé l’année avec un PDA moyen de 14,3%. Il a pris une matinée saine à RTL Midi qui s’affaiblissait. RTL Soir, présenté par Thomas Sotto, continue de se développer grâce à une simplification de son format, tandis que l’après-midi de Flavie Flament s’affaiblit.

Du fait du retour des auditeurs, presque toutes les radios présentent une perte auditive plus ou moins prononcée. A l’exception notable d’un: France Info (et aussi France Musique avec 2,1 audience cumulée, soit une augmentation de 0,1 point). Le diffuseur public a pris la troisième place du podium à NRJ. Elle surfe à la demande sur les informations liées à la crise sanitaire et économique et bénéficie des deux années de travail de Vincent Giret, aujourd’hui responsable de l’information et du sport à Radio France, et de Jean-Philippe Baille, rédacteur en chef. de RTL, aujourd’hui directeur de l’antenne, déçu. L’audience cumulée augmente en un an de 1,1 point à 9,5% et la part d’audience de 1 point à 4,7%.

Derrière cela, la première radio musicale de France souffre énormément du manque de mobilité et donc de voitures … NRJ affiche une baisse de 1,3 point à 8,2% d’audience et une part d’audience de seulement 5,6%. Dirigée par Jean-Emmanuel Casalta, France Bleu, dont le nombre de programmes du matin est diffusé en région sur France 3, est la cinquième chaîne en France avec 6,2 (contre 6,8%). RMC, la radio d’Altice Médias, recule significativement à 6,1% de son audience contre 7,2% il y a un an (et un PDA baisse de 1 point à 5,3%). Juste derrière, Skyrock, plus stable à 6% (contre 6,1%), profite de l’engouement pour la musique dite « urbaine » (rap et pop), suivi de la nostalgie (5,2% d’audience cumulée) 5,8% l’année dernière).

Avec seulement 5% d’audience cumulée contre 6% l’année précédente et 3,9% de part d’audience contre 4,5%, Europe 1 reste la pire. La patronne de Lagardère News, Constance Benqué, affirme: «Europa 1 perd certes 300 000 auditeurs en un an, mais le temps a été marqué par la montée des croyants en raison de la grève contre France Inter. Malgré tout, la radio gagne 72000 auditeurs par rapport à la vague de la rentrée, avec Europe Midi de Patrick Cohen en particulier en hausse, comme le dit Hondelatte, qui est un succès auprès des publics classiques et numériques. «Lors de son vœu, Constance Benqué a souhaité que ses équipes« redressent »l’audience et libèrent leur« créativité »pour assurer la rentabilité de la médiathèque du groupe Arnaud Lagardère. Cette année s’avère également cruciale pour l’avenir de la radio: elle pourrait être racheté par l’un des actionnaires du groupe, Vincent Bolloré et le groupe Vivendi, ou par Bernard Arnault et LVMH.

RTL 2 mène le groupe des « petites comédies musicales » avec 4% d’audience cumulée (3,1% de part d’audience , plus 0,2 point), devant un trio Chérie FM, Fun Radio et RFM avec 36% AC en baisse, suivi de Virgin avec 3%. Radio Classique, la radio de LVMH, est avec 2% de l’audience ( contre 2,2%) derrière France Musique et FIP ​​stable à 1,4%. Indés Radios recule à 13,3%. Notons enfin la nouvelle très bonne performance de France Culture, suivie de 1,7 million d’auditeurs (3,2 % des AC et PDA augmentent de 0,6 point à 2,7%). « Ces nouveaux records b confirmez la force de notre offre », se félicite Sandrine Treiner, patronne de la station. L’audience de Radio France est donc à nouveau en forme.

De rares programmes scientifiques comme la tête au carré ont cédé la place au «carré de la terre», très vert, bien pensé. L’heure bleue est un vide sidéral, rempli de paroles de plaisir très éthérées mais très gauchos. Culture sous toutes les sauces (sauf quand ça dérange la plaie). France Inter est un fruit pourri de la gauche. La radio est en phase avec l’éducation nationale et sa répétition de l’histoire, le décolonialisme, l’anti-genderisme, l’égalitarisme total … et les rires du pseudo-intellectuel au niveau de la marguerite.

Section très intéressante ce soir sur Cnew sur les chaînes dites publiques qui vivent de nos impôts! Exaltant

Que ceux qui prétendent échapper à France Inter s’expriment de manière si experte.
Pour croire que vous pouvez l’entendre d’une oreille en lisant, lisez Le Point, la Fig et VA avec une autre …

Lisez les articles dans la section Médias,
Suivez les informations en temps réel et accédez à notre analyse de l’actualité.

Les débuts inébranlables de la PAFL, LewinoCrash News of the Week in Argentina: France in Sorrow

FAQTutoriel vidéoPublicitéContactez-nousSitemapMentions légalesCharte de modération CGUCGVPolitique relative aux cookiesArchive de la politique de confidentialité personnelle

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu du point inclus dans votre fiche.

Pour ce faire, saisissez votre numéro de participant dans les paramètres de création de compte.

Ref: https://www.lepoint.fr

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: