World news – La société mère de Casino vend Go Sport pour un euro

0

Défis

Entreprise

Par

Challenges.fr

le 3 octobre 2021 à 9h37

2 min de lecture

Rallye, la société mère de Casino, a entamé des négociations exclusives avec Financière Immobilière Bordelaise, le fonds commun de placement de l’homme d’affaires Michel Ohayon, pour vendre Go Sport pour un euro.

Rallye, la société mère très endettée de Casino, est entré en «négociations exclusives avec la Financière Immobilière Bordelaise», un fonds d’investissement dirigé par l’homme d’affaires Michel Ohayon, pour vendre Go Sport pour un euro. « L’opération pourrait être achevée avant la fin du premier semestre 2021 », indique le communiqué de presse du rallye. L’opération doit faire l’objet d’une consultation avec les instances représentatives du personnel de Go Sport Group et doit être approuvée par «les autorités compétentes de la concurrence». Il doit également faire l’objet d’une «position inaliénable sur les titres Groupe Go Sport par le tribunal de commerce de Paris» et d’un «accord entre les banques» du groupe pour «maintenir et modifier leurs participations actuelles». .

La cession de l’intégralité du capital du Groupe Go Sport aurait lieu « au prix d’un euro sans aucune garantie pour les responsabilités à la charge de Rallye », précise-t-il également. Go Sport est dirigé par Philippe Favre, spécialiste de la transformation d’entreprise chez Prospheres, depuis mi-2019. La société de financement immobilier Bordeaux (FIB) a repris 511 magasins de la marque féminine Camaïeu en août, en difficulté notamment en raison de l’épidémie de Covid-19. Le tribunal de commerce de Lille a alors «regretté amèrement les bas prix de rachat, notamment ceux de la FIB». Cette mutuelle, également représentée dans l’hôtellerie de luxe et le vin, a acquis 22 franchises Galeries Lafayette dans la région en 2018.

Rallye, dont le patron du casino Jean-Charles Naouri est l’actionnaire majoritaire, faisait l’objet de sa dette d’un plan de protection. Ce plan prévoit un remboursement échelonné du passif de l’entreprise (plus de 3 milliards d’euros au 30 juin 2020) entre 2023 et 2030, avec une première période plus longue en 2023.

Votre adresse sera utilisée pour la newsletter à envoyer cela vous intéresse. Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, mise à jour par la loi du 6 août 2004, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données vous concernant en contactant abonnements @ Challenges .fr écrire

Votre adresse sera utilisée pour envoyer les newsletters qui vous intéressent. Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, mise à jour par la loi du 6 août 2004, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données vous concernant en contactant abonnements @ Challenges écrire .fr

Ref: https://www.challenges.fr

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: