World news – Le corps d’une femme japonaise a été retrouvé 10 ans après le tsunami

0

Près de dix ans après le tsunami dévastateur et meurtrier au Japon en 2011, les restes d’une femme disparue ont été récemment retrouvés et identifiés. C’est la police qui a publié les informations vendredi. « Des morceaux de squelette, dont un crâne, ont été retrouvés le 17 février », a déclaré un porte-parole de la police locale à l’Agence France-Presse sur une plage de Miyagi, dans le nord-est du département. Des analyses dentaires et ADN effectuées par des médecins légistes cette semaine ont révélé qu’il s’agissait de Natsuko Okuyama, une femme de 61 ans qui a disparu dans la tragédie du 11 mars 2011, a déclaré le porte-parole.

Les médias locaux ont cité le fils de Natsuko Okuyama en guise de remerciement vous à la personne qui a trouvé les restes. « Je suis très heureux que ma mère ait été retrouvée avant le 10e anniversaire », a-t-il déclaré, selon l’agence de presse Kyodo. «Cela me permettra de mettre de l’ordre dans mes émotions et d’avancer. «  »

Selon la police japonaise, le bilan confirmé de la triple catastrophe de 2011 au Japon (tremblement de terre, tsunami et accident nucléaire à Fukushima) était de 15 899 en décembre 2020. Plus de 6 000 personnes ont été blessées et d’autres sont mortes pendant et après l’évacuation. Mais plus de 2500 personnes sont toujours officiellement portées disparues dix ans plus tard, empêchant de nombreuses personnes de pleurer des êtres chers dont le corps n’a jamais été retrouvé. En 2020, il y a encore 36 811 personnes déplacées en raison des risques associés à la centrale nucléaire.

Pour nos écologistes, car il n’y a pas de morts à cause de l’inondation de la centrale nucléaire, mais tant de morts à cause du tsunami. L’énergie nucléaire est une énergie très sûre et bien moins polluante que les autres

Tu as raison. Nous voulons que la presse rappelle un peu plus souvent que tous les morts dans cette épouvantable tragédie ont été victimes d’un phénomène naturel, le tsunami. Malheureusement, cet événement est pris comme un argument par les militants pro-éoliens, même si le développement du secteur éolien conduit parfois à celui des centrales au charbon, qui tuent des milliers de personnes chaque année. Indépendant des greenwashers.

Aucun décès dû à l’explosion de la centrale électrique.

Lisez les articles dans la section Internationale,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

FAQTutoriel vidéoPublicitéContactez-nousSitemapMentions légalesCharte de modération CGUCGVPolitique relative aux cookiesArchive de la politique de confidentialité personnelle

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu de l’article inclus dans votre annonce.

Pour ce faire, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

Ref: https://www.lepoint.fr

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

Vidéo du jour: