World news – Le parti pro-kurde HDP menacé d’interdiction

0

Mercredi 17 mars, un procureur a déposé une plainte auprès de la Cour constitutionnelle turque demandant l’ouverture d’un procès pour interdire le parti pro-kurde HDP sous le couvert d ‘ »appartenance au PKK et à ses militants ».

Une telle décision était à prévoir après plusieurs semaines d’attaques du président Recep Tayyip Erdoğan et du MHP contre le HDP.

Surtout, la loi accuse le parti de « ne pas désigner le PKK comme organisation terroriste et dans ce Affaire d’être devenu le centre d’actions illégales contre l’intégrité de l’État indivisible « .

Le Parti des travailleurs kurdes (PKK), avec lequel le HDP est accusé d’être étroitement associé, est soutenu par Ankara, mais aussi par une grande partie de la communauté internationale, y compris l’Union européenne, identifiée comme organisation terroriste.

Dans la loi publiée jeudi 18 mars, « l’arrêt définitif du HDP est un obligation judiciaire de maintenir l’intégrité indivisible, la sérénité, la confiance et l’unité de la Turquie « .

Plus que la fermeture du parti, la loi prévoit la suspension de toutes les activités politiques pendant 5 ans pour 687 membres du parti.

Le procureur a nommé Bekir Şahin procureur général de la Cour de cassation par le président Erdogan en juin 2020. Ce procureur a évoqué l’acte d’accusation dans un communiqué dans lequel il a fondé la demande de dissolution du HDP sur la base de la Convention européenne des droits de l’homme.

Demirhan Çelik, avocat constitutionnel, a commenté cette question et a rappelé que  » pour la CEDH il n’y a pas de résumés Des prétextes comme le refus de dénoncer le terrorisme pour interdire un parti politique peuvent être invoqués « .

Mercredi, quelques heures avant le début de cette dissolution, une décision de justice était contre le député HPD Faruk Gergerlioğlu avec la révocation de son mandat condamné dans la congrégation et condamné à deux ans et demi de prison pour « propagande terroriste ». .

En signe de protestation, Gergerlioğlu n’a pas quitté son siège dans le rassemblement pendant 4 jours avant d’être arrêté sur place par les autorités dimanche matin.

Après avoir témoigné plus tard dans la journée, il s’est exprimé sur les médias sociaux: « Pour le moment, je suis libre … Je suis en route pour assister à la célébration #Newroz. Je suis peut-être encore emprisonné, mais je continuerai à parler. » la vérité jusqu’à mon dernier souffle. « 

Je suis libre maintenant …
Je suis en route pour la célébration #Newroz. Je pourrais être emprisonné une fois de plus, mais je dirai la vérité jusqu’à mon dernier souffle! @SLagodinsky @NachoSAmor @MaryLawlorHRDS @mbachelet @insanhaklari @ihd_genelmerkez @amnesty @aforgutu @hrw @esinclairwebb pic.twitter.com/UXEpPAec

Nous tenons à vous rappeler que le chef du parti Selahattin Demirta était le président des purges à Erdoş. arrêté contre l’opposition après la tentative de coup d’État de juillet 2016, toujours derrière les barreaux malgré de nombreuses demandes de libération du tribunal. Commission européenne des droits de l’homme.

Ces nouveaux accords d’Ankara ont soulevé de nombreuses questions et critiques de la part de la communauté internationale.

Selon Josep Borrell, haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, la clôture du deuxième Le plus grand parti d’opposition porterait atteinte aux droits de Pour blesser des millions d’électeurs en Turquie.

Washington a déclaré: «Une telle loi saperait de manière inappropriée la volonté des électeurs turcs, saperait davantage la démocratie en Turquie et priverait des millions de citoyens turcs de leurs élus. « 

Ces réactions ont déclenché une réponse du ministère turc des Affaires étrangères, qui, sans nommer ses destinataires, » appelle ceux […] qui s’ingèrent dans nos affaires internes à respecter le processus judiciaire « .

Cette affaire, qui a contribué à plusieurs arrestations et licenciements de membres du HDP depuis 2016, représente l’État de droit e en question en Turquie et conduit à des relations déjà tendues avec l’Europe et les États-Unis.

Sandro Basili

* Les données personnelles ne seront ni stockées ni utilisées sur le site et à des fins commerciales.

Mercredi 17 mars, un procureur a adressé un acte d’accusation à la Cour constitutionnelle demandant l’ouverture d’un procès pour interdire les pro – Parti kurde HDP …

Mercredi 17 mars, un procureur a déposé une plainte devant la Cour constitutionnelle demandant l’ouverture d’un procès pour interdire le parti pro-kurde HDP …

journée internationale de FRANKOFONİ ce samedi 20 mars, lepetitjournal.com Istanbul a voulu apporter une petite contribution ORİJİNALEN …

Lepetitjournal.com Istanbul présente cinq des neuf artistes cette semaine Exposera au Printemps des Artistes art caritatif exposition le 6 avril …

Le 6 avril, la Nouvelle-Zélande annoncera une date officielle pour l’ouverture de la bulle du voyage avec l’Australie.

Ref: https://lepetitjournal.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: