World news – Liga: le FC Barcelone s’impose à Séville avec un grand Ousmane Dembélé

0

À la maison
/.

ligue
/.

Liga: le FC Barcelone s’impose à Séville avec un grand Ousmane Dembélé

Trois jours après sa victoire à domicile contre Elche (3-0), le FC Barcelone était de retour en championnat, mais cette fois c’était une toute autre histoire … La bande de Lionel Messi était si émouvante. Du côté de Séville, leurs rivaux Copa del Rey, que les Catalans retrouveront en milieu de semaine prochaine pour le match retour des demi-finales de la compétition après avoir perdu 2-0 au match aller. Il faut dire que les Andalous sont un vrai rival pour l’équipe de Ronald Koeman même en championnat, deux petits points au classement avec un match en moins. Pour ce duel, l’entraîneur néerlandais a misé sur un 3-5-2, avec Dembélé et Messi en tête. Griezmann a donc débuté sur le banc. En face, Julen Lopetegui a publié son classique 4-3-3, mais c’est Luuk de Jong qui a été préféré à Youssef En-Nesyri.

Le début de la rencontre a été plutôt calme. Les deux équipes ne voulaient plus se découvrir, et même quand on sentait des intentions offensives, les deux équipes attaquaient avec une certaine réticence. Le Barça a saisi le cuir mais a été confronté à une formation locale assez solide. Ce n’est qu’à la 22e minute que Bono a dû intervenir pour la première fois dans le match avec ce verrou intéressant de Dembélé, alors que Ter Stegen avait jusqu’ici été calme. Derrière, Messi a envoyé un coup franc qui s’est bien passé, mais le gardien sévillan s’est montré vigilant (24e). Ousmane Dembélé était plutôt en vue en début de match et a été récompensé. Le numéro 11 du Barça, lancé par La Pulga, s’est imposé face à Diego Carlos et a battu Bono d’un coup croisé notable (0-1, 29e).

Le Barça a bien fait lors de la rencontre et ne s’est guère inquiété pour ses rivaux. Ronald Koemans 3-5-2 était un pari gagnant jusqu’à présent, et sans être forcément dangereux dans une attaque placée, les visiteurs ont dominé le match. A noter que Dest s’est blessé sur la droite et s’apprêtait à faire une pause sur cette bonne tentative (40e). L’arbitre a renvoyé tout le monde aux vestiaires pour ce bref avantage, mérité pour l’équipe de Barcelone et supérieur à l’adversaire dans tous les domaines du match. A leur retour des vestiaires, Lopetegui a voulu changer le visage de son équipe et a fait venir Karim Rekik, Suso et Youssef En-Nesyri. De quoi bouleverser le Barça? Pas vraiment. Avec ce bon centre de De Jong, Jordi Alba n’a eu besoin que de quelques centimètres pour faire glisser le cuir à l’arrière du filet (52e).

Le latéral gauche était alors de service dans la surface. Le ballon a atteint Dest, qui a envoyé un missile au poteau gauche (59e)! Après un grand assaut, Dembélé Messi, qui ne rentrait pas depuis l’entrée de la surface (61e), a basculé. Le Barça était sur le point de rompre. Sans cette tête d’Escudero (64e), bien au-dessus du cadre, les lieux n’étaient pas vraiment dangereux. Il fallait également annoncer le retour de Ronald Araujo après presque un mois d’absence, qui a fait polémique 25 minutes après l’entrée en jeu de Pique alors que Pedri quittait le gazon avec une blessure à la cheville. Un vrai coup dur pour Koeman et le Barça. Peu à peu, le rythme s’est ralenti et les équipes étaient fatiguées du calendrier infernal auquel elles devaient faire face. Il fallait également noter la récente blessure d’Araujo, qui devait sortir moins de quinze minutes après le début du match. Après tout, c’est Messi qui a pris la pause et après une double victoire mystifiée plusieurs joueurs de la surface, Ilaix Moriba a battu Bono en deux temps (0-2, 86e). Le Barça quitte Sanchez Pizjuan avec trois points et occupe temporairement la deuxième place. Une performance convaincante pour les troupes de Ronald Koeman cet après-midi.

Ref: https://www.footmercato.net

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

Vidéo du jour: