World news – Ligue des champions: « Ce ne sera pas une formalité pour le Real Madrid », a déclaré Emiliano Bonfigli

0

Emiliano Bonfigli, le commentateur de la Ligue des champions pour RTL Sport, est sur le point d’entrer en huitièmes de finale de la compétition.

Une semaine après le premier tour à élimination directe, la Ligue des champions conserve ses droits. Avec quatre autres affrontements au programme: Real Madrid-Atalanta, Manchester City-Mönchengladbach, Bayern Munich-Lazio, Chelsea-Atlético Madrid. Emiliano Bonfigli, commentateur de l’événement pour RTL Sport, a présenté ces rencontres.

«À mon avis, rien n’est vraiment réglé ou décidé dans cette confrontation. Il y a trois semaines, nous n’avions pas eu le match auquel nous nous attendions, avec un KO rapide et la blessure de Zapata. Atalanta a dû changer son emploi du temps, mais je pense que cette fois l’exploit est possible. J’ai l’impression qu’il y a encore un «jeu» comme on dit. Cette saison en Ligue des champions, l’Atalanta a disputé trois matches à l’extérieur (Liverpool, Ajax, Midtjylland) et a gagné à chaque fois. De plus, sans encaisser le moindre but!

Tout est possible pour moi, surtout quand le Real s’est battu pour se débarrasser d’Elche ce week-end. Ce sera loin d’être une formalité pour les Merengues qui pourront néanmoins toujours compter sur leurs leaders (Benzema, Kroos, Modric, Courtois) comme Atalanta jouera le coup de poing. C’est vrai que ça n’a pas été vraiment génial du côté du Real ces dernières semaines, mais l’équipe est toujours à la recherche de résultats. Comme dans la division contre l’Atlético. Cette équipe s’appuie toujours sur l’expérience de ses joueurs qui ont vraiment l’ADN des vainqueurs. L’absence de Casemiro mardi pourrait être importante au milieu de terrain, mais je pense que le Real est toujours de solides prétendants à la victoire finale. «  »

« La décision est déjà dans ma tête. Je ne vois pas ce qui pourrait empêcher City de se qualifier. Les Skyblues ont été interrompus dans leur séquence de victoires par Manchester United, mais je ne vois pas le Borussia faire de même. Les Allemands vont certainement tenter quelque chose, mais ils risquent d’être surpris en arrière-plan par les qualités de l’éducation de Guardiola. Manchester City est impressionnant défensivement et va gagner à nouveau. Ce sont deux des grands favoris du Bayern cette saison et cela ne ferait pas de mal s’ils atteignaient les quarts de finale. Ce serait un moment formidable pour tous les fans de football. «  »

« C’est à peu près le même schéma qu’à Manchester City. Le Bayern Munich est une vraie machine et va peut-être générer un léger chiffre d’affaires pour ce match retour. Je ne vois pas non plus ce qui pourrait arriver au Bayern. Du côté de la Lazio, les joueurs sont conscients que les qualifications sont déjà hors de la table, mais ils essaieront quand même d’en tirer quelque chose. Pour les Romains, qui à l’époque avaient relativement peu d’expérience dans la compétition, cette huitième de finale contre les champions en titre était plus un bonus qu’autre chose. Au match aller, ils ont perdu lourdement en Ligue des champions en raison de plusieurs erreurs défensives impardonnables (1-4). «  »

«Au match aller, j’ai été assez déçu de la décision tactique prise par Diego Simeone, qui a joué avec six défenseurs. Ce n’est vraiment pas possible à ce niveau et je pense qu’il en est bien conscient. Chelsea a remporté cette rencontre (0-1), mais elle reste au niveau des qualifications. Parce que dans ce type de confrontation, on retrouve l’esprit de l’Atlético. Il y a un an, les Colchoneros d’Anfield ont fait l’exploit et je pense qu’ils sont capables de se surpasser et de récupérer leur grinta. C’est un jeu qui peut aller dans n’importe quelle direction et Simeone aura des armes offensives pour faire la différence. Je pense en particulier à Carrasco, qui a gagné en compétence et en maturité dans son jeu. C’est un profil de joueur que j’ai toujours aimé. Il peut être très douloureux ce mercredi et il pourrait ajouter une touche supplémentaire d’âme offensive à l’Atlético.

Bien sûr, avec ce petit but, Chelsea a un léger avantage. Je dirais que c’est 60-40%. D’autant que les bleus ont mis l’accent sur l’aspect défensif depuis l’arrivée de Thomas Tuchel. L’entraîneur allemand est glorifié depuis son passage au PSG, où il ne s’entendait pas avec Leonardo. «  »

Protection de la vie privée –
Annonceurs –
Contacter –
Politique relative aux cookies –
Conditions d’utilisation –
Conditions de vente –
Charte des médias

Ref: https://www.sudinfo.be

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

Vidéo du jour: