World news – Lyon: 300 personnes réunies pour une fête sauvage sur les quais

0

Ce mardi 30 mars au soir, un rassemblement contre les mesures d’hygiène en vigueur a eu lieu à Lyon. Comme l’annonce Le Progrès, environ 300 personnes se sont rassemblées dès 18 heures sur les quais de Saône entre le Quai de La Pêcherie et le Quai Saint-Antoine pour une fête endiablée sur fond de musique électronique. L’événement était organisé sur les réseaux sociaux. La majorité des personnes présentes ne portaient pas de masque et ne respectaient pas les règles de distanciation sociale, selon le quotidien régional.

#Lyon: Malgré le début de #CouvreFeu pic.twitter.com/OzzZvGxs41, des centaines de personnes sont désormais réunis pour danser sur les quais

La préfecture des régions Auvergne-Rhône-Alpes et Rhône s’est exprimée sur Twitter et a qualifié cette rencontre de « irresponsable et inacceptable ». « Le préfet a demandé à la police de ne pas intervenir », a ajouté la préfecture, compte tenu de la proximité de la foule avec la rivière. Une grande partie des personnes rassemblées a commencé à quitter les lieux vers 19 h 40 après le déploiement des Zodiacs.

Rassemblement irresponsable et inacceptable sur les quais. Compte tenu de la proximité de la Saône et du danger qu’une intervention aurait créé, le préfet a demandé à la police de ne pas intervenir. https://t.co/ZwkakYldiT

La préfecture a également rappelé que les participants avaient violé au moins trois points: violer le couvre-feu, rassembler plus de six personnes et boire de l’alcool sur la voie publique. Les images des caméras de vidéosurveillance en bordure des quais de Saône pourraient être utilisées pour trouver des noctambules et les acheter.

Le préfet n’avait pas le choix. A Nantes, il y avait une personne qui s’est noyée lors de l’intervention de la police. Nous avons vu ce qui s’est passé.
A Lyon, la ville serait en feu si une noyade s’était produite.
Si facile à critiquer sans penser aux conséquences.

Le préfet Enarque a donné l’ordre de ne pas intervenir. « Pour gagner sans danger, on triomphe sans gloire ». Là, le préfet clame qu’il n’a pas vaincu, qu’il n’a pas gagné et qu’il n’a pas été « merveilleux ». Ridicule, comme son patron Darmanin, c’est sûr. On peut parier qu’il sera promu et reconnu pour ses «services». C’est donc avec les Enarques, quand ils ont prouvé leur nullité, on ne les licencie pas, non, on leur donne une nouvelle mission qu’ils vont bien sûr bousiller misérablement pour qu’ils puissent apporter la confirmation qu’ils sont bien « à zéro de zéro « .

Je me dis que même si la population locale est plus résiliente que les Français, pas tous les Français, mais ces gens qui font ce qu’ils veulent. Comment voulez-vous que Macron prenne des décisions quand on voit cela à Lyon ou à Marseille? Je ne comprends vraiment pas.

Consultez les articles dans la section Faits divers.
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

FAQTutoriel vidéoPublicitéContactez-nousSitemapMentions légalesCharte de modération CGUCGVPolitique relative aux cookiesArchive de la politique de confidentialité personnelle

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu de l’article inclus dans votre annonce.

Pour ce faire, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

Ref: https://www.lepoint.fr

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

Vidéo du jour: