World news – Naked Stars: 7 personnalités s’engagent dans le dépistage du cancer du col de l’utérus

0

Bug fermé.

var i = fenêtre,
e = document.documentElement,
b = document.body;

var segment = window.afSession? afSession.getSegment (): 0;

var pageVersion = [1, 2, 3] .inclut (segment)? ‘[AAATest] -v1’: [4, 5, 6]. Inclus (segment)? ‘[AAATest] -v2’: ‘[AAATest] -v3’;

if (‘news’ === ‘news’) {
var pageVersion = [1, 2] .inclut (segment)? ‘[SlidernewsTaboola] -vaudessus’: ‘[SlidernewsTaboola] -vendre ci-dessous’;
}}

var unify_dataSlayer = [{
« Page »: {
« Section »: « Santé »,
« sectionId »: 9614,
« Subsection »: « Actualités »,
« subSectionId »: 53133,
« ID »: 442725,
« nodeID »: 438927,
« URLBO »: « www.doctissimo.fr/sante/news/stars-a-nu-depistage-cancer-col-uterus »,
« mainTag »: « étoile nue, cancer du col de l’utérus »,
« trackPageview »: 1,
« level_1 »: « Santé »,
« level_2 »: « Actualités »,
« subSecLvl3 »: « Stars-a-nu-de-screening-cancer-col-utterus »,
« level_3 »: « Stars nues: 7 personnalités s’engagent dans la détection précoce du cancer du col de l’utérus »,
« subSecLvl4 »: «  »,
« Niveau 4 »: «  »,
« subSecLvl5 »: «  »,
« Niveau 5 »: «  »
},
« heureux »: {
« Type »: « Messages »,
« Auteur »: « L’écriture de Doctissimo »,
« Date »: « 20210212 »,
« ModificationDate »: « 20210212 »,
« label »: « Stars dans le nu: 7 personnalités prônent le dépistage du cancer du col de l’utérus »,
« medReview »: «  »,
« wordsCount »: 1007,
« dynInfeedCount »: «  »
},
« Page »: {
« Plateforme »: « doctissimo »,
« long »: « fr »,
« sid »: 51,
« Environnement »: « Prod »
},
« Utilisateur »: {
« Je voudrais »: «  »,
« dom »: «  »,
« Dispositif »: «  »,
« Résolution d’écran »: «  »,
« referer »: «  »,
« Segment »: «  »,
« Bloqueur de publicités »: «  »,
« isLoggedIn »: «  »,
« Date d’enregistrement »: «  »,
« premier poste »: «  »,
« newsletterOptin »: «  »,
« Type d’inscription »: «  »,
« Activité »: «  »,
« dernière contribution »: «  »
},
« ops »: {
« id »: « aucun »,
« nom »: « aucun »,
« Marque »: « aucun »
},
« utm »: {
« Campagne »: «  »,
« Moyen »: «  »,
« La source »: «  »
},
}];

window.unify_dataSlayer [0] .page.version = pageVersion ??  »;
window.unify_dataSlayer [0] .page.section = aufSectionDetected;
window.unify_dataSlayer [0] .user.id = « doctissimo- » sha256 (‘UNIFY-DMP-‘ readCookie (‘CF_user_id’));
window.unify_dataSlayer [0] .user.dom = « FR »;
window.unify_dataSlayer [0] .user.device = périphérique;
window.unify_dataSlayer [0] .user.screenResolution = (i.innerWidth || e.clientWidth || b.clientWidth || 0) ‘x’ (i.innerHeight || e.clientHeight || b.clientHeight || 0) ;;
window.unify_dataSlayer [0] .user.referer = document.referrer;
window.unify_dataSlayer [0] .user.segment = segment;
window.unify_dataSlayer [0] .user.adblocker = « N / A »;
window.unify_dataSlayer [0] .user.isLoggedIn = readCookie (‘CF_connected’)? dix;
if (window.unify_dataSlayer [0] .utm.medium! == ‘Google News’) {// Ne pas écraser les valeurs UTM si elles sont déjà définies pour GNews
window.unify_dataSlayer [0] .utm.campaign = window.afSession? afSession.getUtmCampaign ():  »;
window.unify_dataSlayer [0] .utm.medium = window.afSession? afSession.getUtmMedium ():  »;
window.unify_dataSlayer [0] .utm.source = window.afSession? afSession.getUtmSource ():  »;
}}

var CM_RUBRIQUE = AutresDonnées.cm_rubrique;
var CM_SECTION1 = OthersData.cm_section;

(Fonction (w, d, s, l, i) {w [l] = w [l] || []; w [l] .push ({‘gtm.start’: nouvelle date (). GetTime () , événement: ‘gtm.js’});
var f = d.getElementsByTagName (s) [0], j = d.createElement (s), dl = l! = ‘DataLayer’? ‘&l =’ l:  »;
j.async = vrai; j.src = ‘https: //www.googletagmanager.com/gtm.js? id = ‘i dl; f.parentNode.insertBefore (j, f);
}) (Fenêtre, Document, ‘Script’, ‘unify_dataSlayer’, ‘GTM-PGLVR9V’);

var Trafficing_exclu_300mtf = false;

var Trafficing_exclu_all = (
window.unify_dataSlayer [0] .page.SubSection === ‘voir bien’ // 15/03/2021
|| window.unify_dataSlayer [0] .page.SubSection === ‘Hémorroïdes’ // 28/02/2021
|| window.unify_dataSlayer [0] .page.SubLecl4 === ‘liftactivsupremehaepidermicfillersrumvisageyeux’ // 04/04/2021
|| window.unify_dataSlayer [0] .page.SubSection === ‘flu’ // 15/02/2021
|| window.unify_dataSlayer [0] .page.level1 === ‘plans’ // 05/02/2021
);

var Trafficing_exclu_full = (
window.unify_dataSlayer [0] .page.level_1 === ‘Équipe’
|| window.unify_dataSlayer [0] .page.SubLecl5 === ‘vademecumbiokids’ // 09/03/2021
|| window.unify_dataSlayer [0] .page.SubLecl3 === ‘lelisseurdysoncorrale’ // 31/03/2021
|| window.unify_dataSlayer [0] .page.level4 === ‘lesrumdenuitaurtinolpur-revitaliftlaserdeloralparis’ // 05/04/2021
|| window.unify_dataSlayer [0] .page.level5 === ‘carejouranti-agerevitaliftfillerdeloralparis’ // 05/08/2021
);

// Suppression de dyninfeed pour les pages dans exclu pub
window.addEventListener (‘DOMContentLoaded’, function () {
if (Trafficing_exclu_all || Trafficing_exclu_full) {
document.querySelectorAll (‘. doc-block-pub-dyn-infeed’). forEach (fonction (s) {
e.remove ();
});
}}
if (Trafficing_exclu_full && document.querySelector (‘# taboola-under-article-thumbnails’)) {
document.querySelector (‘# taboola-under-article-thumbnails’). supprimer ();
}}
});

document.documentElement.className = document.documentElement.className.replace (/ bno-js b /,  »);

Ce vendredi, TF1 diffusera la deuxième saison de stars nues, avec des célébrités qui militent pour sensibiliser le public au dépistage du cancer du col de l’utérus. Dans cette seconde partie, 7 stars féminines relèvent le défi de se déshabiller pour une bonne cause devant le public du Lido et des millions de téléspectateurs.

Le deuxième épisode de l’émission « Stars à nu » de l’année dernière l’a rendu possible 8 personnalités féminines pour relever le défi de se déshabiller devant le public du Lido et des millions de téléspectateurs pour une bonne cause: le cancer du sein.

Ce programme a permis aux femmes de mieux comprendre les intérêts et les bonnes actions du monde. Auto-examen ainsi que la nécessité d’une consultation en cas de doute. Certains d’entre eux sont arrivés à l’heure. Fort de ce succès et de ces retours positifs, Alessandra Sublet et Chris Marques ont décidé de renouveler leur expérience avec une nouvelle équipe féminine.

Cette année Maña Coucke, Lola Dubini, Ana´s Grangerac, Linda Hardy, Nathalie Marquay et Inès Vandamme ont accepté de participer à cette formidable aventure humaine. AU?? Comme la première édition, ils se sont également rendus sur la scène du Lido pour un spectacle de clôture épique.

Aussi cette année, ils ont voulu faire plus de lumière sur le cancer du sein, qui reste le plus meurtrier chez la femme, mais aussi sur d’autres cancers gynécologiques: le cancer du col de l’utérus et le papillomavirus.

Au cours de cette immersion, ils ont dû apprendre à danser, à se déshabiller physiquement et mentalement. Ils ont également eu des rencontres touchantes avec Mélanie, la téléspectatrice de la première saison, qui a touché devant son écran de télévision lors de la séance de Claudia Tagbo et a découvert les ganglions qui se sont avérés cancéreux. La mission lui a sauvé la vie ou aussi avec la guérison de l’éléphant. Cancer du col de l’utérus,

Vous discuterez également avec les docteurs Noémie Girard, gynécologue et obstétricienne, et Florence Coussy, gynécologue et oncologue, qui éclairent ces cancers chez la femme.

Il existe deux principaux piliers de la détection précoce du cancer du col de l’utérus: les prélèvements et les vaccinations contre le virus du papillome humain (VPH).

Le frottis consiste à retirer les cellules du col de l’utérus simplement en grattant et en étalant sans douleur cet échantillon sur une lame. Après fixation, les lames sont examinées au microscope par un médecin spécialisé dans cette mesure, l’anatomopathologiste, qui fait la différence entre normal et suspect ou ouvertement pathologique.

Les recommandations officielles sont de faire un premier test de frottis à 25 ans, puis deux frottis par an pour toutes les femmes qui ont des rapports sexuels, puis de faire un test de frottis normal tous les trois ans jusqu’à l’âge de 65 ans. Cette fréquence peut être augmentée si le médecin le juge nécessaire. Cet examen simple et indolore permet de détecter des lésions d’emblée à un stade où le traitement est extrêmement efficace.

En plus du frottis, le test HPV peut détecter la présence d’un virus HPV cancéreux. La Haute Autorité de Santé le recommande comme dépistage primaire pour les femmes de plus de 30 ans.

Dans le cadre du programme national de dépistage, les résultats des prélèvements sont envoyés quelques jours après le test.

Si le résultat du test de dépistage est anormal ou positif (examen cytologique anormal et / ou test HPV positif), cela ne signifie pas que vous avez un cancer, mais que le virus ou des cellules anormales ont été détectés. Dans ce cas, votre médecin peut vous prescrire des tests supplémentaires.

Trois vaccins préviennent les infections à papillomavirus, responsables du cancer du col utérin: Gardasil®, Cervarix® et Gardasil 9. Depuis janvier 2021, la vaccination concerne tous les adolescents, filles et garçons du même âge (de 11 à 14 ans). ans, rattrapage) recommandé entre 15 et 19 ans) et dans les mêmes conditions. Ce n’était pas le cas auparavant car le vaccin n’était recommandé qu’aux jeunes femmes.

Pour en savoir plus sur ce cancer, son traitement ou ses facteurs de risque, consultez notre rapport spécial sur le cancer du col utérin. Et pour suivre 7 stars à travers une aventure insolite, amusante, touchante et nécessaire pour éclairer un sujet encore inconnu, rendez-vous sur TF1 vendredi soir.

Ref: https://www.doctissimo.fr

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

Vidéo du jour: