World news – Séparatisme: unef au centre des débats au Sénat

0
33

Une agitation sous le déguisement du Sénat. L’UNEF a animé les débats jeudi soir à la Chambre haute du Parlement avec l’adoption d’un amendement Les Républicains (LR) au projet de loi sur le «séparatisme», qui vise à permettre la dissolution d’associations interdisant à une personne d’assister à une réunion en raison de leur couleur ou de leur origine. L’association étudiante de gauche est au centre d’une polémique politique liée à l’organisation de rencontres homosexuelles à motivation raciste.

Cette nouvelle « a mis en évidence que les conditions de dissolution d’une organisation syndicale dans notre loi sont complexes », a déclaré Stéphane Le Rudulier (LR) a déposé un amendement pour « combler cette faille juridique ». Sa discussion a été l’occasion pour la ministre de la Citoyenneté Marlène Schiappa de « réitérer très clairement son opposition personnelle et gouvernementale à ce type de réunion ».

Le libellé original de l’amendement a été discuté et modifié au cours de la réunion pour atteindre les groupes cibles « qui interdire à une personne ou à un groupe de personnes sur la base de leur couleur de peau, de leur origine ou de leur appartenance ou non à un groupe ethnique, une nation « . Race ou religion déterminée à assister à une réunion ». Il s’est finalement rallié sur tous les bancs, même si le président des sénateurs du PS, Patrick Kanner, comme l’ont dit certains de ses collègues, n’était pas d’accord avec le raisonnement qui mentionnait explicitement «les rencontres homosexuelles, c’est-à-dire». interdit aux « blancs » organisé par l’UNEF. « Le ministre a donné un avis » sage « sur l’amendement et a exprimé des doutes sur sa constitutionnalité.

Laurence Cohen (CRCE à prédominance communiste) a défendu l’UNEF, affirmant que ce que le syndicat voulait à organiser sont appelés «groupes d’entraide». «À certains moments, il est nécessaire de rencontrer des gens qui vivent les mêmes choses afin de construire une pensée commune, une pensée collective qui est loin d’être un comportement raciste», a-t-elle déclaré .

Pour Sophie Taillé-Polian (groupe environnemental), « la question qu’il faut se poser est de savoir comment faire en sorte que ces rencontres n’aient plus à exister ». « Toute séparation, discrimination, séparation, quelles que soient les circonstances liées à la couleur de la peau est inacceptable », estime pour sa part Jean-Pierre Sueur (PS).

Syndicat ou association UNEF?

La même chose à gauche pour diluer et diluer le sens de l’amendement. Troublant!

L’animation est-elle réalisée avec un élément de support comme un homme blanc?
Où sera-ce vert, violet, transparent … les seules couleurs qui semblent autorisées?

Lisez les articles dans la section Entreprise,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

La lettre des armées L’observatoire du décolonialisme et des idéologies identitaires Meurtre d’Alexia: Jonathann Daval, le « gendre idéal » aux assises

FAQTutoriel vidéoPublicitéContactez-nousSitemapMentions légalesCharte de modération CGUCGVPolitique relative aux cookiesArchive de la politique de confidentialité personnelle

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu de l’article inclus dans votre annonce.

Pour ce faire, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

Titre associé :
– <a href = "/? s = Séparatisme: le Sénat veut dissoudre les associations qui n’organisent pas de réunions mixtes. Le Sénat veut des associations dissoudre, organiser des rencontres homosexuelles
Séparatisme: l& # 39; Unef at au centre des débats au Sénat
Les sénateurs votent un « amendement UNEF » « permettant la dissolution d’associations qui ne tiennent pas de réunion …

Ref: https://www.lepoint.fr

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

Vidéo du jour: