World news – Stankovic: « J’espère fatiguer Milan »

0
39

Les publicités affichées sur notre site Web s’adressent uniquement aux visiteurs qui ne sont pas connectés. Créez votre compte maintenant ou connectez-vous pour profiter du site Web sans publicité.

326 matchs, quinze trophées et 42 buts sous le maillot: Dejan Stankovic, entraîneur de l’étoile rouge de Belgrade, affrontera demain l’AC Milan en Ligue Europa. Il a parlé au micro de la Gazzetta dello Sport.

« Nous avons deux victoires consécutives à l’extérieur. Je dirais que nous sommes en forme grâce aux deux voyages à Chypre et en Turquie qui nous ont permis de nous déconnecter et de nous ressourcer pour la deuxième partie de saison. »

« Leur façon de jouer est directe et ils ont certaines individualités. Je pense à Leao, Rebic, Catillejo, Zlatan, Calhanoglu. Kessié, qui est une machine de guerre, mais surtout Théo, aussi crucial que Maicon était avec nous lors de la triple saison. La route a été longue et il est normal de se tromper dans un jeu. Vous avez beaucoup joué et je ne suis pas présomptueux. Nous jouerons contre une équipe solide et de haute qualité dirigée par un excellent entraîneur. Pioli récoltera la récompense de un travail qui a commencé juste au moment où les dirigeants voulaient le remplacer.  »

« Le connaître bien, pas du tout. C’est un professionnel exemplaire qui s’enthousiasme quand le niveau monte. Du coup, il augmente celui de ses coéquipiers. »

« La carrière s’allonge. Messi est toujours Messi de son âge. Même si Ramos est un défenseur, il fait toujours une différence au Real Madrid. Quand la qualité est là, les années ne comptent pas. »

« Maintenant, elle a le contrôle et le manque de coupes est un avantage. J’espère que nous pourrons lui redonner un Milan fatigué. »

« Jose, Mancio, Sinisa, Eriksson, Zaccheroni … J’essaye de voler quelque chose à tout le monde, mais il est impossible de les copier. Chacun doit avoir une identité spécifique. Je crée la mienne. »

« C’est un gars dur et ne laisse rien au hasard. Je l’aime bien. Et je suis aussi heureux pour Eriksen, il n’a pas eu beaucoup de temps de jeu, mais il sait faire la différence. Il a deux pieds merveilleux. »

« Je suis content pour Filip, qui s’entraîne aux côtés de Handanovic, son idole, en équipe première. Il apprend tous les jours. Et il y a aussi Aleksandar, 15 ans. Dans le football, un engagement personnel est nécessaire, il n’y a pas de dons, il faut travail. Mais d’abord, ils doivent devenir de bonnes personnes.  »

« Je suis un enfant du Red Star, c’est un privilège de m’entraîner. Je vais tout donner. Je ne fais pas de pronostics, mais retourner demain à la Lazio ou à l’Inter fermerait un grand cercle. »

Vous savez qu’il dit cela pour être politiquement correct. Il vous fatiguera!

Non Stanko, nous devons les laisser partir juste pour ajouter 2 matchs supplémentaires à leur calendrier.

Il a de plus en plus une tête de « Ahahah, je vais te violer sous la douche juste pour m’amuser Ahahah »

×
Vous ne pouvez pas insérer d’images directement. Soumettez-le depuis votre ordinateur ou collez-le via une URL.

Ref: https://www.internazionale.fr

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

Vidéo du jour: