World news – Tribunal de Cherbourg: il ne soutient pas la séparation de ses parents et bat son père

0

Un père et son fils ont comparu devant le tribunal de Cherbourg le mardi 16 mars 2021 pour violences entre eux. Le fils avait menacé son père, qui s’est défendu.

Un homme de 53 ans est séparé de sa compagne, la mère de son fils, depuis mai 2019. Mais le fils de 29 ans ne supporte pas la séparation entre sa mère et son père et est visiblement en colère contre son père.

Le 22 août 2020, le fils sera avec sa tante, avec sa demi-sœur (fille mari de la mère du garçon, mais pas de son père). Ivre comme sa sœur, il décide d’appeler son père pour lui demander les raisons de sa séparation.

Mais l’appel n’était pas une offre amicale de rencontrer le père. Il était d’abord 1h15 du matin, et le contenu du message était: « Nous viendrons vous souffler la gorge! » «  »

Le père était seul à la maison. Il a ensuite appelé la police, très inquiet, car il venait d’être menacé de mort. Il appelle trois fois, mais personne ne vient.

Puis, à 1h45, on frappe violemment à la porte de son garage, qui est sur le point de céder, puis à la porte d’entrée. Il décide de l’ouvrir armé d’un couteau, dissuade son fils d’aller plus loin et l’invite à se calmer et à retourner d’où il vient.

Lorsqu’il ouvre la porte, son fils ne se tient pas devant lui mais la sœur du fils. Le moment d’étonnement n’a pas duré. Son fils, qui se cachait derrière un bateau garé devant la maison, est apparu et s’est jeté sur lui. Le père laisse ensuite tomber le couteau. Le fils frappe son père et lui donne un coup de poing dans les jambes.

Pour se défendre, le père attrape le garçon et le conduit trois fois. Le fils heurte un mur en tombant. Cela explique le sang dans la maison. L’homme jette son fils dehors.

Quand les policiers sont arrivés, ils ont trouvé le fils devant la maison, alcoolique, avec une grosse blessure saignante sur le côté gauche de la tête. Dans la maison, ils ont découvert le couteau de cuisine, les taches de sang sur le mur et sur le bras du père.

Le père était au tribunal parce qu’il avait attaqué son fils, qui avait été accusé de violence croissante, avec une arme (couteau ). Les deux ont été victimes de l’autre. Mais le fils n’est pas venu à l’audience.

L’avocat défendant le père a demandé l’acquittement de son client, qui a laissé tomber le couteau sur les premiers coups.

Le couteau a été fait uniquement pour déconseiller de ne pas bats toi. Comme le fils était incontrôlable, le père n’a fait que se défendre.

Le juge a finalement suivi l’argumentation de l’avocat. Le père a été libéré. Le fils a quant à lui été condamné à 8 mois de prison avec sursis de 2 ans. Pendant ce temps, il doit prendre soin de lui-même pour sortir de sa consommation d’alcool.actu.pub.dfpTargeting.semantique = [« Couple », « Garage », « House », « Children », « Foot »];

2 Loire-Atlantique: un groupe de caissiers met en place un système pour ne pas payer leurs courses

© 2021 actu.fr, détenu et coopéré par Publihebdos et ses filiales. Hébergement spécial: Groupe DIS, Digital Ad Trust et ACPM. Concept et design: Datagif.

Titre associé :
Tribunal de Cherbourg: Il ne supporte pas la séparation de ses parents et bat son père.
Un père et son fils ont été traduits devant le tribunal correctionnel de Cherbourg -en-Cotentin appelé
Cherbourg-en-Cotentin. L’argument s’intensifie: le père et le fils se disputent

Ref: https://actu.fr

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour: