Pourquoi y a-t-il un serpent sur les enseignes médicales ? voici enfin les réponses

0

Le caducée et la croix verte sont les deux seuls emblèmes réservés aux pharmaciens dont l’utilisation à des fins de signes ou d’autres moyens d’identification est autorisée. Le caducée a été déposé en tant que marque collective en 1968 par le Conseil national de l’ordre des pharmaciens, la croix verte en 1984.

Le caducée pharmaceutique représente un serpent qui se recroqueville, se redresse et incline sa tête vers le bord d’une tasse. La coupe est celle dans laquelle Hygie, fille d’Esculape et déesse de la santé, a donné à boire au serpent du temple d’Epidaure. Vers le 9ème siècle avant JC Le culte du dieu de la médecine Asklepios a été fondé en Grèce, qui en Grèce est représenté avec un bâton autour duquel un serpent est enroulé. On dit que le serpent est associé à l’art de la guérison, de la fertilité et de la vie. Le bâton représenterait l’axe du monde, l’arbre de vie ou une arme magique. Le bâton d’Esculape aurait été utilisé comme symbole de médecine pour la première fois au 6ème siècle.

Le serpent d’Épidaure, qui s’enroule autour d’une tasse, est apparu parmi les pharmaciens de Padoue comme un symbole distinctif de la pharmacie et comme le motif principal de leur bannière dès 1222. Il apparaît en France en 1820 à côté de la tête d’Hygie sur une marque gravée par Barre pour la Société de Pharmacie de Paris, devenue depuis le décret du 5 septembre 1946 l’Académie de Pharmacie. L’usage de ce symbole n’était pas très répandu en France lorsque le Conseil suprême de la pharmacie l’a choisi comme emblème de la pharmacie française en 1942, à la demande du Secrétariat d’Etat à la Santé. Le modèle proposé par la Maison Draeger a été adopté, le seul que les pharmaciens soient autorisés à utiliser officiellement et en public, … qu’il s’agisse d’enseignes lumineuses ou non, d’affiches ou d’autocollants sur papier commercial ou de toute autre indication professionnelle … selon le Bulletin de la pharmacie française de 1942.

Le caducée n’est plus utilisé pour la signalisation dans la pharmacie mais est remplacé par des croix vertes qui prennent parfois des couleurs et des formes qui n’ont rien à voir avec la croix grecque.

Origine de la croix verte
La croix verte, signe des pharmacies françaises, porte la croix rouge sur fond blanc ou la croix blanche sur fond rouge après l’adoption de la croix rouge comme emblème de l’Organisation internationale de la Croix-Rouge ratifiée par la Convention de Genève en 1864. À cette époque, de nombreux fabricants de produits pharmaceutiques ont ajouté la croix rouge à leur marque, et certains pharmaciens l’ont adoptée comme enseigne lumineuse jusqu’à ce que la loi de 1913 en interdise l’utilisation. À la fin des années 1950, les croix rouges éclairées au néon existaient encore malgré les réglementations légales et la création de l’emblème officiel de la pharmacie. Sa suppression et le passage du rouge au vert ont posé quelques difficultés: pour se conformer à la loi, les pharmaciens toulousains ont changé de marque mais ont été poursuivis par l’un de leurs confrères qui s’était enregistré sous la dénomination sociale « A la Croix verte » et par un caractère de la même couleur. Le tribunal de Toulouse s’est prononcé en sa faveur ainsi que sur le droit exclusif d’utiliser cette marque.

Connue comme un symbole de l’aide et de la protection militaires et civiles, cette croix a des origines héraldiques. La croix grecque, dont les quatre branches sont les mêmes, est devenue au fil du temps un symbole du christianisme et doit sa diffusion aux croisés, qui l’ont adoptée comme emblème. Les premiers croisés portaient une croix grecque en matière rouge cousue sur leurs vêtements. Au début de la troisième croisade en 1188, il faut distinguer les contingents et chaque pays se voit attribuer une couleur: la croix verte est réservée aux Flamands, la blanche aux Anglais et la rouge aux Français.

Mais pourquoi la pharmacie est-elle verte? Est-ce à cause de la réglementation du 30 floréal an IV qui attribua aux pharmaciens militaires des colliers de velours vert: le vert fut choisi comme trait distinctif du rouge, qui fut attribué aux chirurgiens militaires puis en 1852 au groupe unifié des médecins et chirurgiens. Y a-t-il un lien entre la couleur des colliers des pharmaciens militaires et les marques de pharmacie? Ou est-ce simplement parce que la couleur verte était représentative d’une profession qui utilisait les ressources du règne végétal pour produire ces remèdes?

REF:https://www.operanewsapp.com/

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire