Tenor: Qui est cette nouvelle ivoirienne avec laquelle s’affiche le fiang le way le yamo

0

L’artiste ténor est au centre d’une nouvelle polémique après avoir été repéré avec un nouveau « compagnon » lors d’une représentation publique à Abidjan.

Pour le moment, l’identité de la femme n’est pas connue, mais plusieurs sites de potins affirment qu’il s’agit d’une nouvelle compagne de l’artiste camerounais.

« Libéré des muscles d’une inconnue de 30 ans et poussière, le jeune Tenor sourit, respire et revit loin de tout cadenas. Nous te pardonnons car à 24 ans on est encore immature, on veut tout goûter, tester…les marmites neuves comme les vielles marmites. Des cœurs pour le fils de la nation. Ta jeunesse ne sera plus exploitée, tes reins vont se reposer. Notre enfant est saint et sauf », écrit la plateforme Peupah Zouzoua dans une publication il y a quelques heures.

L’incroyable film sur la violence subie par Tenor a fait sensation sur Internet. Le Camerounais a reçu une raclée de sa bien-aimée chérie, l’Ivoirienne Eunice.

« Ténor est un homme battu », scandent les internautes depuis quelques heures après la publication de la violente bagarre entre les deux anciens tourtereaux.

Si l’on regarde de près la vidéo du combat, qui est rapidement devenue virale sur internet, on peut voir que Tenor a reçu des coups qui auraient pu être mortels. Il a évité de justesse le pire qui pouvait lui arriver en esquivant le coup fatal.

dans sa nuque, partie du corps humain considérée comme l’un des organes vitaux, Ténor reçoit un coup dont il échappe de justesse. Il aurait dû prendre ce coup au cou qui aurait compromis le pronostic vital de Tenor.

En effet, dans les vidéos, on peut voir Eunice Zunon pousser la tête à Ténor en demandant «tu me touches le matin maintenant pourquoi ?».

Le camerounais, assis en face d’elle, rétorque « pourquoi tu me violentes ? si tu continues à me violenter je vais préférer sortir. Parce que quand je vais te faire quelque chose tu vas juger que c’est moi qui te fais mal je ne veux pas te parler ».

Voulant partir, Ténor se voit bousculé dans le dos avec ces quelques paroles d’Eunice : « tu vas me supporter, on va se supporter, avance là-bas, je ne suis pas ton égale ».

ref: camverounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire