Agriculture, relance après Covid : le Cameroun s’apprête à reprendre une dette de 94,5 milliards FCFA auprès de la BAD

0

(Investir au Cameroun) – Le Cameroun s’apprête à contracter une dette d’un montant total de 94,5 milliards FCFA auprès de la Banque africaine de développement (BAD) pour financer le secteur agricole et relancer l’après-Covid-19.

Dans le détail, le 28 septembre, le président de la République, Paul Biya, a signé un décret autorisant le ministre chargé de l’économie à signer un premier accord de prêt avec la BAD d’un montant de 81 millions de dirhams. environ 53,13 milliards de FCFA pour financer le Programme d’appui à la relance économique post-Covid-19 (Parcam). Ce programme vise à améliorer le cadre de gestion des finances publiques (GFP) et à renforcer la gouvernance et la compétitivité dans les secteurs productifs (transport, énergie, agriculture et industrie). La mise en œuvre dudit programme bénéficiera à l’ensemble de la population camerounaise, en particulier les jeunes et les femmes, qui appartiennent aux groupes sociaux les plus vulnérables.

Le deuxième décret présidentiel autorise le ministre de l’Economie à signer un accord de prêt d’un montant de 62,9 millions d’euros, soit environ 41,4 milliards de FCFA, pour financer le renforcement de la production agricole au Cameroun. Ces fonds sont annoncés par le ministère camerounais de l’agriculture depuis juillet 2022. « Ce soutien fait suite à une demande du gouvernement à la BAD de mettre en place un plan d’urgence de production agricole pour juguler les effets négatifs de la crise russo-ukrainienne, de la hausse des prix du gaz en Europe et post-Covid-19.», a expliqué le ministre de l’Agriculture, Gabriel Mbairobe, lors du Comité de pilotage (Copil) et d’orientation de la mise en œuvre des subventions agricoles à Yaoundé le 12 juillet 2022.

Selon la BAD, cette installation africaine de production alimentaire d’urgence est une initiative mondiale sans précédent qui permettra la livraison de semences certifiées à 20 millions de petits agriculteurs sur le continent africain. Il augmentera l’accès aux engrais et leur permettra de produire rapidement 38 millions de tonnes de nourriture. Ceux-ci comprennent 11 millions de tonnes de blé, 18 millions de tonnes de maïs, 6 millions de tonnes de riz et 2,5 millions de tonnes de soja.

SA

#Agriculture #relance #après #Covid #Cameroun #sapprête #reprendre #une #dette #milliards #FCFA #auprès #BAD

Source: Investir au pays

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire