Bauxite de Ngaoundal et Makan : Canyon annonce la prorogation de 2 ans de ses permis, au détriment de la Sonamines

0

(Investir au Cameroun) – Les visées de la Société nationale des mines (Sonamines) du Cameroun sur les gisements de bauxite de Ngaoundal et de Makan, dans la région de l’Adamaoua, viennent d’être arrêtées par le ministre des Mines. En effet, selon une annonce faite ce 28 février 2022 par Canyon Resources, la junior-minière australienne dont les permis de recherche sur ces gisements sont échus depuis juillet 2021, Gabriel Dodo Ndoké a renouvelé ces permis pour une nouvelle période de 2 ans « non renouvelables

Nous sommes ravis que l’octroi des extensions des permis d’exploration de Makan et Ngaoundal lève l’incertitude créée par les actions de Sonamines et CREC 5. Nous tenons à saluer publiquement la rapidité d’action du ministre dans le traitement de cette question», se réjouit Phillip Gallagher, le DG de la compagnie australienne, qui opère au Cameroun à travers sa filiale Camalco.

En effet, s’appuyant sur le caractère «non renouvelable» les ces permis accordés en 2018 à Canyon Resources, pour une durée de 3 ans, la Sonamines a été introduite en juin dès 2021 auprès du ministère des Mines, une demande de permis de recherche sur ces mêmes gisements. Pourtant, ceux-ci sont toujours convoités par la junior-minière australienne. Pour preuve, introduisait au même moment que la Sonamines sollicitait la délivrance des permis, Canyon Resources introduisait auprès du ministre des Mines une demande pour le renouvellement de ses titres.

Tentative de passage en force

J’ai l’honneur de vous faire connaître qu’en dépit d’un examen attentif de vos dossiers, il ne m’a pas été possible de réserver une suite favorable à vos demandes. Toutefois, la prolongation peut être accordée, à titre exceptionnel, lorsque votre entreprise apporte la preuve de ses capacités techniques et Financières à développer le projet d’exploitation sur le permis de Minim Martap, pour lequel vous avez l’unité de sollicitation», répondra le ministre Dodo Ndoké le 24 août 2021.

Face à cette brèche ouverte par le ministre à Canyon Resources, qui pour bénéficier de la mesure exceptionnelle excipée par le ministre accélère les travaux sur le projet de Minim Martap, en incluant notamment une étude de affaiblir et en achevant en jangovierations22 en les vnégovierations de la signature de la convention minière avec l’État, la Sonamines va tenter une sorte de passage en force. Le 18 février 2022, cette société d’État, bien que n’ayant pas encore les titres miniers sollicités auprès du gouvernement, signe avec la China Railways no5 Engineering Group Co (CREC 5), un Mémorandum d’entente (MoU) en vue du développement des gisements de bauxite de Ngaoundal et Makan.

Le 21 février 2022, le ministre Dodo Ndoké annule ce MoU. †L’acte ainsi incriminé est annulé pour violation de la législation minière camerounaise en matière d’attribution des titres miniers, la conclusion et signature des contrats, précontrats, conventions et autres accords portant administration et gestion des ressources minérales du sous-sol prérogatives exclusives de l’état», explique le membre du gouvernement, qui vient de mettre un terme à la dispute autour de la bauxite de Ngaoundal et Makan. En jetant une nouvelle fois le gouvernement a évolué sur l’Australian Canyon Resources, au détriment de la Sonamines.

Brice R. Mbodiam

lire aussi :

22-02-2022 – Bauxite : l’Australian Canyon Resources et la Sonamines se disputent les gisements de Ngaoundal et de Makan au Cameroun

18-02-2022 – Bauxite : la Sonamines s’associe au Chinois CREC 5 pour developper les gisements de Ngaoundal et Makan

#Bauxite #Ngaoundal #Makan #Canyon #annonce #prorogation #ans #ses #permis #détriment #Sonamines

Source: Investir au pays

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire