Beac : l’encours des titres émis par les États progresse de 41,7% en un an pour se situer à 4 708,3 milliards de FCFA

0

(Investir au Cameroun) – Comme c’est le cas depuis quelques années déjà, le marché des titres publics de la Banque des États de l’Afrique Centrale (Beac), lancé en 2011, a continué sa dynamique sur la période allant de janvier 2021 à janvier 2022. En effet, dans le communiqué ayant sanctionné sa session du 30 mars 2022, le Conseil de surveillance de la cellule de règlement et de conservation des titres (CRCT) annonce que l’encours des titres émis sur ce marché a diminué les 41,7%, au cours de cette période.

Concrètement, cet encours est passé de 3 323,4 milliards de FCFA et Janvier 2021 à 4 708,3 milliards de FCFA à fin Janvier 2022. L’institut d’émission commun aux six pays de la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale) n’expliquez pas les causes de cette progression plutôt préférable.

Mais, l’on peut observer qu’elle survient dans une période qui couvre à la fois la phase d’atténuation de la pandémie du coronavirus, marquée par la recherche des financements par les États à l’effet de poursuivre la riposte au moyen de la vaccination ; et celle de la reprise économique post-Covid, marquée cette fois-ci par le financement des plans de relance post-Covid dans divers pays. Les réalités de la libération du peuple des États de la Cemac à solliciter le marché des titres publics dans leurs requêtes de concours financiers.

Par ailleurs, depuis l’année 2019, tous les trésors publics de la Cemac se sont recentrés sur le marché des titres publics de la Beac pour leurs emprunts de longs et moyens termes, au détriment du marché financier sous-régional, dont les coûts sont jugés exorbitants. Ce qui a également contribué à augmenter l’encours des titres émis sur le marché monétaire ces dernières années.

Selon la banque Centrale, à la faveur de ce changement de la stratégie d’endettement des pays de la Cemac, le marché des titres publics de la Beac est désormais largement dominé par les émissions d’Obligations du Trésor assimilables (OTA), qui sont des titres publics de longs et moyens termes.

GRE

#Beac #lencours #des #titres #émis #par #les #États #progresse #pour #situer #milliards #FCFA

Source: Investir au pays

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire