Budget : Plus de 6 000 entreprises implantées au Cameroun en 2022 selon le gouvernement

0

Les chiffres ont été présentés par le Premier ministre Joseph Dion Ngute dans son programme économique et socioculturel présenté vendredi à l’Assemblée nationale.

Le premier ministre, Joseph Dion Ngute, s’est présenté devant l’Assemblée nationale vendredi dernier. Il est allé présenter aux dignitaires le programme économique, financier, social et culturel du gouvernement pour l’exercice 2023. Avant de présenter les grands chantiers à venir, il a fait le bilan de l’exercice écoulé.

Nous avons appris que le secteur des PME a enregistré la création de 6 100 entreprises, générant plus de 10 000 emplois directs. Le gouvernement a soutenu des micro-projets générateurs de revenus pour un montant de 700 millions de FCFA, au profit de 122 communes. Dans le même ordre d’idées, les conditions ont été créées pour l’enregistrement de 4 400 artisans dans le cadre de la migration des unités de production informelles vers le secteur formel.

Aucun secteur n’a été réservé pour l’exercice 2023. De la santé à l’énergie en passant par les infrastructures routières, le gouvernement veut combler les lacunes identifiées, notamment dans le secteur de l’énergie. La cession a marqué l’effondrement de l’exercice. Sa présentation montre que le Cameroun a été durement touché par les crises nationales et internationales. Leur impact sur le panier d’achat a suscité de sérieuses inquiétudes. Si, selon le Premier ministre, le bilan de l’année 2022 est globalement satisfaisant, 2023 s’annonce comme une année de reprise économique en termes de grands projets en cours malgré le contexte morose. En matière de sécurité, l’accent sera mis sur la préservation de l’intégrité du territoire et la sécurisation des frontières. La modernisation des infrastructures tant pour la police que pour la gendarmerie est un élément essentiel du programme 2023. « Le gouvernement veut créer une dynamique pour mener à bien les grands chantiers en cours dans les différents segments concernés. Sur le plan de l’électricité, le gouvernement envisage d’achever les travaux de la ligne d’évacuation de la sous-station pour permettre l’introduction complète dans le réseau de la puissance de l’aménagement hydroélectrique de Memve’ele ; la mise en service de l’usine de pied de Lom-Pangar est imbattable. L’objectif est de réduire les coupes constatées en 2022. Dans le domaine de l’alimentation en eau potable, une attention sera portée au projet d’alimentation en eau potable de la ville de Yaoundé.

Plusieurs tronçons routiers seront achevés en 2022 et d’autres seront réparés. Toujours dans le domaine des transports, le gouvernement annonce la rénovation des aéroports de Bertoua, Tiko et Kribi ; la mise en œuvre d’un plan de réorganisation de Camair-Co ; la poursuite de la construction du port en eau profonde de Kribi phase deux et l’aménagement d’une zone économique. Au cher Manju Nestus : « Le gouvernement envisage de lancer de nombreux projets en 2023. Les députés sont prêts à soutenir le gouvernement dans les infrastructures et l’éducation pour permettre à notre pays d’avancer vers son émergence ». Les membres du gouvernement sont censés défendre leur budget devant l’Assemblée nationale. Pour rappel, le budget de l’Etat pour l’exercice 2023 est à l’équilibre en termes de ressources et d’emplois s’élevant à 6 345,1 milliards de francs CFA contre 6 080,4 milliards en 2022 ; une augmentation de 264,7 milliards de francs CFA.

Solière Champlain Paka / 237online.com

#Budget #entreprises #implantées #Cameroun #selon #gouvernement

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire